MARCILLAC-LA-CROISILLE (19) : cimetière

visité en août 2019
samedi 18 avril 2020
par  Philippe Landru

Ici reposent :

- François AUSSOLEIL (1861-1928), qui fut le seul député SFIO élu en 1919. À l’issue du Congrès de Tours, il choisit de rejoindre le Parti communiste français et devint l’un des principaux artisans de ce nouveau parti en Corrèze.

- Le physicien Jean TEILLAC (1920-1994). Chercheur à l’Institut du Radium, il passa sa thèse de doctorat en physique nucléaire sous la direction d’Irène Joliot-Curie. Successeur de Frédéric Joliot-Curie, il dirigea de 1958 à 1976 la section Physique-Chimie de l’Institut Curie et devint professeur à la faculté des sciences de Paris. Il fut parallèlement directeur de l’Institut du radium dès 1959, ainsi que de l’Institut de physique nucléaire d’Orsay de 1959 à 1970. En 1970, l’Institut du radium et la Fondation Curie fusionnèrent pour donner naissance à l’Institut Curie. Il fonda en 1971 l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, qu’il dirigea jusqu’en 1975. Il devint alors haut-commissaire à l’énergie atomique, CEA, de 1975 à 1993. Malgré mes recherches, je n’ai pas retrouvé sa tombe.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?