MONTEIL (15) : cimetière de Chastel-Marlhac

Visité en août 2019
mardi 7 avril 2020
par  Philippe Landru

On peut difficilement être davantage dans la France rurale profonde que dans le petit et charmant village de Chastel-Marlhac, ancien chef-lieu de la commune du Monteil, constituée de près d’une trentaine de hameau. Ce coin de France enclavé fut le berceau de la famille Chappe et de Louis de Marillac, qui reposent ailleurs. La région porte a priori aux élans mystiques et religieux, puisque je suis monté tout la haut pour y retrouver la tombe de l’abbé Jean-Marie SABATIER (1820-1871), qui rentra bien malgré-lui dans l’histoire : vicaire de l’église Notre-Dame de Lorette à Paris, il fit partie d’une brassée d’otages lors de la Commune et fut fusillé le 26 mai 1871 lors des massacres de la rue Haxo, à Belleville. Son corps fut ramené à Chastel-Marlhac où, après une cérémonie à laquelle assistèrent tous les prêtres du canton, il fut inhumé dans le caveau de sa sœur (Valmier). En mars 1959, le Chanoine Chastel, obéissant aux règlements des procès canoniques, fit exhumer le corps qui fut reconnu et béni, avant d’être déposé dans un cercueil neuf dans ce même caveau.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?