ALLAIS Maurice (1911-2010)

Cimetière de Saint-Cloud (92)
jeudi 1er octobre 2015
par  Philippe Landru

Maurice Allais se destinait à des études des sciences quand il découvrit, à la faveur d’un voyage aux Etats-Unis en 1933, les conséquences sociales désastreuses de la Grande dépression. En France, c’est en 1988 que le grand public découvrit Maurice Allais, couronné prix Nobel d’économie, le seul Français, encore jusqu’à aujourd’hui, à avoir décroché cette distinction [1]. Auteur de plus d’une centaine d’ouvrages, Maurice Allais se définissait lui-même comme un « libéral socialiste ». Fervent défenseur de la communauté européenne, il avait défendu une certaine dose de protectionnisme lors des échanges entre Etats de niveaux de vie très différents.


Merci à Ghislain Marry pour la photo.


[1Cinq ans plus tôt, en 1983, un autre Français, Gérard Debreu, qui avait été élève en économie de Maurice Allais, avait obtenu aussi ce prix Nobel. Mais, naturalisé américain, celui-ci a toujours été considéré comme un Nobel d’outre-Atlantique.


Commentaires

Logo de cp
ALLAIS Maurice (1911-2010)
jeudi 1er octobre 2015 à 20h53 - par  cp

Pour la petite histoire, c’est Allais qui décrocha une place à la fondation Rockefeller aux Etats-Unis, pour un des ses deux assistants qui s’appelaient Gérard Debreu et Marcel Boiteux, tous deux normaliens et disciples d’Allais au CNRS entre 1946 et 1948.

C’est Debreu qui est parti et Marcel Boiteux partit faire carrière à EDF où il appliqua les théories développées par Allais à travers le calcul du kilowattheure au coût marginal. Si vous avez des compteurs avec heures creuse et pleines, c’est à cause d’Allais et Boiteux ! Qui termina président d’EDF

Logo de cp
ALLAIS Maurice (1911-2010)
jeudi 1er octobre 2015 à 20h42 - par  cp

Cela sent la notule ressortie du frigo après une rédaction antérieure au décrochage de la timbale par le français Jean Tirole en 2014. Cela dit, le Nobel d’économie est une invention des banquiers pour faire croire qu’ils opèrent dans la science, et rouler les épargnants avec le prétexte du savoir !