CHABROL Jean-Pierre (1925-2001)

Tombeau familial du hameau de Pont-de-Rastel, à Génolhac
dimanche 1er mars 2015
par  Philippe Landru

Toute l’œuvre de ce fils d’instituteur et petit-fils de bergers est un hymne à sa région des Cévennes. Résistant, puis journaliste à L’Humanité jusqu’en 1956, il raconta la révolte des Camisards dans Les Fous de Dieu (1961). Dès les années 60, son goût des histoires qu’on se transmet à la veillée et de génération en génération l’amena à participer à l’aventure de l’O.R.T.F. et, devant la cheminée, à faire revivre par ses talents de conteur les récits de son enfance. La célébration des humbles et du monde paysan se fit avec chaleur mais aussi réalisme, dans un registre proche de celui de Maupassant. Après un passage par le théâtre pendant les années 80, il revint au livre, en publiant notamment Le Bonheur du manchot (1994) et Les Mille et Une Veillées (1997).

Fidèle à la tradition protestante, ce n’est pas au cimetière qu’il faut le chercher. Il fut enseveli dans le caveau familial face au mas familial, dans la rue qui porte maintenant son nom.


Merci à Jean-Luc Sabatier pour la photo.


Commentaires

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
CHABROL Jean-Pierre (1925-2001)
dimanche 1er mars 2015 à 16h15 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Je savais que Jean-Pierre CHABROL avait écrit un ouvrage intitulé « Les Fous de Dieu », mais j’ignorais qu’il avait un rapport avec « Les Fous d’Allah » et les attentats de janvier !:-/