SAINT-CÉRÉ (46) : église Sainte-Spérie

samedi 7 février 2015
par  Philippe Landru

C’est plus pour le symbole que l’on se rendra, à Saint-Céré, dans l’église Sainte-Spérie, dans la mesure où il ne reste plus rien du tombeau de l’académicien qui fut inhumé ici, dans la chapelle de la Vierge.

François MAYNARD (1582-1646) appartenait à une famille de magistrats toulousains. Lui-même devint avocat, puis président au tribunal d’Aurillac. Il fit néanmoins de fréquents séjours à Paris où il tint sa place d’abord dans le cercle de la reine Marguerite, puis dans l’appartement de Malherbe, tout comme dans les cabarets de la capitale, où il retrouvait Saint-Amand et Théophile de Viau. Il devint enfin membre de l’Académie française (il fut le premier membre du fauteuil 14), mais ne parvint pas pour autant à obtenir du cardinal de Richelieu les grâces et les pensions qu’il espérait ; ainsi finit-il ses jours retiré dans le Quercy. Poète très fécond, homme cultivé, François Maynard fut l’auteur d’une oeuvre variée, faites d’odes, de sonnets, de stances et d’épigrammes.

A défaut de tombeau, une plaque rappelle sa présence sur le pilier du clocher.


Merci à Marie-Christine Penin pour la photo.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?