VILLIERS-EN-BIÈRE (77) : église Saint-Eloi et cimetière

Visité en octobre 2011
vendredi 31 octobre 2014
par  Philippe Landru


L’église Saint-Eloi



L’épitaphe d’un académicien français nous attend dans cette église du XIIIe siècle : celle du dramaturge DESTOUCHES (François Néricault : 1680-1754). Auteur de comédies telles que Le Philosophe marié (1727) ou Le Glorieux (1732), il mena parallèlement une carrière diplomatique (il fut secrétaire d’ambassade à la cour d’Angleterre). Protégé par le Régent, il entra à l’Académie française en 1723.
Si son oeuvre n’est plus guère connue, il demeure paradoxalement connu par tous les Français pour trois vers qui en furent issus, et qui sont devenus expressions proverbiales : Les absents ont toujours tort, La critique est aisée, et l’art est difficile, Chassez le naturel, il revient au galop [1]
Il fut inhumé en ses terres (il était en outre gouverneur de Melun). Un écusson placé en tête de cette épitaphe a été effacé lors de la Révolution. Le tombeau a été restauré au début du XIXe siècle à la suite des dégâts causés par un affouillement.


Le cimetière



Le cimetière ne se trouve pas autour de l’église, mais sous les arbres de la forêt de Fointainebleau. Il s’agit d’un minuscule mouchoir de poche enceint de murs (au coin de l’un d’eux, un puits). Au centre, un calvaire ancien.

Quelques vieilles tombes, dont celle du baron Huguet de la Vigerie, ancêtre des Astier de la Vigerie ; une chapelle d’une famille de notables... Rien de spécial, sinon un site bucolique.


Comlplément photo : Topic-Topos


[1Qui sont également des réécritures d’œuvres antiques.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?