LE GUA (17) : cimetière

mercredi 23 mai 2012
par  Philippe Landru

Une tombe se signale au cimetière du Gua : c’est celle de l’officier de marine Jean-François RENAUDIN (1750-1809). Il est connu pour un fait véridique mythifié par la toute jeune République française.

Le 13 prairial an II (mai 1794), il commandait l’équipage du navire le Vengeur du Peuple lors du premier grand combat naval de la Révolution entre la France et le Royaume-Uni. La flotte française de Villaret-Joyeuse livra à la flotte britannique de l’amiral Howe un violent combat pour protéger un grand convoi de blé venant d’Amérique. Les pertes furent très lourdes du côté français mais le convoi arriva à Brest. Au cours du combat, le Vengeur du Peuple se porta en avant en recevant les tirs de trois vaisseaux anglais avant de s’accrocher au HMS Brunswick. Les deux navires se canonnèrent à bouts portants. Le Vengeur fut coulé, le tiers de l’équipage fut tué. Renaudin se rendit et fut recueilli par les Anglais avec 260 rescapés (sur 723 hommes d’équipage).

Son combat entra dans la légende lorsque Barère l’utilisa comme élément de propagande dans une de ces fameuses carmagnoles à la tribune de la Convention. Dans son discours, le Vengeur du Peuple sombra avec tout son équipage au cri de «  Vive la Nation ! Vive la République ! » et en chantant la Marseillaise ! Renaudin fait de ce fait partie des 660 personnalités à avoir son nom gravé sous l’Arc de triomphe de l’Étoile.

Par la suite, Renaudin devint le maire du village.


Merci à Jean-René Tuaud et à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?