VIZILLE (38) : cimetière

Visité en février 2009
vendredi 17 février 2012
par  Philippe Landru

Par où qu’on le prenne, malgré la patience et la curiosité du taphophile, le cimetière de Vizille ne possède pas grand patrimoine : quelques statues, un médaillon, aucune personnalité connue...

Un seul tombeau, anonyme, se signale par sa forme singulière.

Son seul intérêt réside donc dans la présence d’une chapelle : une plaque en rappelle l’histoire. Sur l’emplacement du cimetière se tenait un monastère dès le VIIIe siècle : Sainte-Marie de Visilae. Il fut détruit par les invasions musulmanes. Reconstruit, il connut par la suite un lent déclin , en particulier lors des guerres de religions du XVIe siècle. Le service religieux fut donc déplacé vers la chapelle du château et à la maison curiale dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Tous les anciens bâtiments du prieuré ont été détruits, faisant place au cimetière. Ne fut conservée qu’une partie de la prieurale, appelée chapelle des morts. Il reste de cette édifice, grandement ruiné, une porte et un tympan de marbre sculpté, classé monument historique en 1906.

Le portail de cette chapelle est un vestige de style byzantin ou roman rare : le bas-relief est en marbre blanc de Vizille et représente une Cène, surmonté par un tympan représentant Jésus encadré par les symboles des évangélistes. Toutes les têtes et les mains ont été martelées, soit au XVIe siècle, soit sous la Révolution.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?