DARLAN François (1881-1942)

cimetière militaire de Mers el-Kébir - Algérie
mercredi 9 novembre 2011
par  Philippe Landru

Chef d’état-major de la marine (1936) qu’il contribua à moderniser, il demanda et obtint en 1939 le rétablissement à son profit de la dignité d’amiral de la Flotte pour être à grade égal au Premier lord de la mer britannique. Ministre des marines marchande et militaire dans le gouvernement de Vichy, il obtint également la vice-présidence du Conseil avec le portefeuille de l’Intérieur et des Affaires étrangères, et la succession tacite à Pétain après le renvoi de Laval. Convaincu de l’inéluctabilité de la victoire allemande, il se lança résolument dans une politique de collaboration avec l’Allemagne (il rencontre Hitler). Celui-ci ayant exigé le retour de Laval, Darlan démissionna de ses fonctions gouvernementales tout en restant chef des Armées. Se trouvant à Alger lors du débarquement allié de 1942, il prit le pouvoir en Afrique du Nord avec le soutien des Américains, mais il fut abattu le 24 décembre à Alger par l’étudiant Fernand Bonnier de La Chapelle. L’affaire ne fut jamais vraiment élucidée, mais le comte de Paris ou De Gaulle ont pu en être les commanditaires du meurtre.

Darlan a été inhumé au cimetière militaire de Mers el-Kébir, près d’Oran, en Algérie, où sont enterrés les marins qui ont péri dans l’attaque de la flotte française. En novembre 2005, il a été constaté que sa tombe, ainsi que de nombreuses tombes de marins français et l’ossuaire du cimetière militaire, avaient été profanés. Sa tombe a été refaite depuis. Le sort de ses restes dépend, comme ceux de l’ensemble des populations métropolitaines inhumées, du sort des cimetières chrétiens en Algérie. Le débat est d’autant plus passionné et polémique qu’il est en quasiment monopolisé par les nostalgiques de l’Algérie française, des intégristes religieux des deux bords, et de l’extrême droite de manière plus globale.


Commentaires

Logo de Fitzgerald O’Brian
DARLAN François (1881-1942)
vendredi 15 avril 2016 à 17h34 - par  Fitzgerald O’Brian

Amiral de la Flotte n’est ni une dignité ni un rang ni un grade mais une appellation. Ne pas confondre avec la dignité d’amiral de France qui n’a pas été attribuée depuis 1869.

Logo de Aiaccinu
DARLAN François (1881-1942)
mardi 10 février 2015 à 22h13 - par  Aiaccinu

Nez bouché, chapeau sur la tête, regardant ailleurs !!! Pouah !!!!

Logo de philou
DARLAN François (1881-1942)
samedi 2 mars 2013 à 10h58 - par  philou

Amiral DARLAN « mort pour la France » on peut en discuter !
Quant aux cimetieres chretiens en ALGERIE , à quand un article dans votre site incomparable M LANDRU ?

Logo de cp
samedi 2 mars 2013 à 11h49 - par  cp

A relever sur la tombe, « Amiral de la Flotte », inscrit dans le marbre et colifichet à lui seul attribué, voilà qui fait bien rigoler, vu le calibre d’un personnage dont le caméléon aurait pu être l’emblème !

L’arriviste idole du peu progressiste Hervé Coutau-Bégarie incarna ce qu’il y eut de pire et de médiocre dans le cheptel militaro-politique entre les deux guerres.

Logo de Deux anciens du MAILLE BREZE
DARLAN François (1881-1942)
vendredi 1er mars 2013 à 21h50 - par  Deux anciens du MAILLE BREZE

Le corps de L’amiral DARLAN a été rapatrié d’ALGER à MERS ELS KEBIR le 29 avril 1964 mission particulière pour l’escorteur d’escadre MAILLE BREZE avec la présence à bord du fils DARLAN Alain