WEYGAND Maxime (1867-1965)

cimetière Saint-Charles de Morlaix (29)
vendredi 19 août 2011
par  Philippe Landru

Né dans des conditions mystérieuses (on ignore qui était ses parents, et plusieurs noms circulent dont ceux de la reine Charlotte du Mexique ou encore du roi des Belges Léopold II), ce chef d’état-major de Foch (qui en fit son proche collaborateur) fut major général des armées alliées en 1918. Envoyé à Varsovie comme conseiller militaire auprès des Polonais lors du conflit polono-soviétique (1920), il fut ensuite nommé haut-commissaire de France en Syrie (1923). Promu chef d’état-major général de l’armée (1930), il quitta son service en 1935. Rappelé de sa retraite en 1939 et envoyé à Beyrouth, il reçut, en pleine bataille, le commandement suprême en France (mai 1940).

Il ne put rétablir la situation et dut se résoudre à recommander l’armistice. Ministre de la Défense nationale de Pétain (juin-septembre 1940), il fut envoyé à Alger comme délégué général du gouvernement de Vichy et prépara l’armée à reprendre le combat contre l’Allemagne (1940-1941). Après son rappel, exigé par Hitler (novembre 1941), il fut arrêté par la Gestapo (1942) et interné en Allemagne jusqu’à la Libération. Rentré en France, il fut traduit devant la Haute Cour de justice, mais obtint un non-lieu sur tous les chefs d’accusation portés contre lui.

Weygand fut l’auteur de nombreux ouvrages et, notamment, de Mémoires (1953-1957). Il fut élu en 1931 à l’Académie française.

Il fut inhumé sous une tombe très sobre au cimetière St-Charles de Morlaix, où il possédait un manoir.


Commentaires

Logo de Dominique Paoli
WEYGAND Maxime (1867-1965)
dimanche 29 janvier 2017 à 14h48 - par  Dominique Paoli

Bonjour. Historienne, j’avais publié en 2003 un livre sur les origines du général Weygand. J’y développais la thèse : le père serait le général belge Alfred van der Smissen proche du roi Léopold II ;
la mère, une fille du chancelier Clément de Metternich, prénommée Mélanie et mariée au comte Joseph
Zichy. Je reprends en ce moment mes recherches sur la mère car plusieurs sites généalogiques mentionnent mon hypothèse comme avérée. Il semble possible que le petit Maxime ait même été déclaré une première fois comme le fils officiel du couple Zichy. SI je trouve la confirmation de ces mentions je publierai de nouveau « Maxime ou le secret Weygand » (Editions d’origine Racine à Bruxelles) avec le résultat de mes nouvelles recherches. Dites-moi si cela vous intéresse. Bien à vous. Dominique Paoli
PS. Le père semble sûr à 95%.

Logo de Fadi El Hage
jeudi 10 mai 2018 à 01h10 - par  Fadi El Hage

Bonjour,

En effet, votre hypothèse est extrêmement probable, notamment quand on compare les photos de Van der Smissen et de Weygand. S’il y a une nouvelle édition de votre ouvrage avec vos nouvelles découvertes, je suis preneur !

Navigation

Articles de la rubrique