LA ROCHE-GUYON (95) : cimetière

Visité en octobre 2009
mardi 8 février 2011
par  Philippe Landru



Situé en contrebas des falaises du plateau du Vexin sur la rive droite d’un méandre de la Seine, le village de La Roche-Guyon est réputé pour son château dominé par un donjon médiéval, propriété depuis le XVIIe siècle de la famille des La Rochefoucauld. C’est à coup sur l’un des plus beaux villages de l’Ile de France.

Le cimetière se trouve à la sortie est du lieu, sur la route de Vétheuil. De taille modeste, il a conservé ses vieilles chapelles, ses croix rouillées, ses stèles bancales : il est vrai que compte tenu de la place qui reste, il serait stupide d’abuser ici des reprises.

Pas de célébrités majeures dans ce lieu. Pas de statuaire non plus, hormis une pauvre ruine en décomposition sur la tombe d’un chef FFI mort pour la France en 1944.

Dans un coin du cimetière, plusieurs tombeaux regroupent les membres de la famille La Rochefoucauld, et plus précisément la branche des ducs de la Roche Guyon. Le plus ancien de ces tombeaux, massif et difficilement lisible, contient les restes de six générations de cette famille : les inscriptions attestent ici de la présence de François XIII de la Rochefoucauld (1765-1848), qui récupéra en 1829 le château de la Roche Guyon qui avait appartenu, de 1797 à 1829, à Louis François Auguste de Rohan-Chabot. Ce François XIII était le fils du très célèbre duc François de la Rochefoucauld-Liancourt (1747-1827), membre de l’Académie des sciences, ancien président de la Constituante dont il fut député, mais également fondateur et premier directeur de la première Caisse d’Épargne de France. Il entra surtout dans l’histoire pour la réplique qu’on lui prête : le 14 juillet 1789, en réponse à l’interrogation de Louis XVI : « C’est donc une révolte ? », il aurait répondu « Non, Sire, c’est une révolution ! ». Ce dernier ne repose pas dans ce cimetière mais à Liancourt (60) : on peut donc bien penser que François XIII est le plus ancien de la lignée inhumé ici, les membres plus anciens de la famille reposant dans la chapelle du château.

En 2011, c’est tout naturellement auprès des membres de sa famille que fut inhumé Jean-Dominique de LA ROCHEFOUCAULD (1931-2011). Scénariste et réalisateur français de télévision, il collabora à de nombreuses reprises avec le réalisateur italien Roberto Rossellini. En tant que réalisateur, on lui doit plusieurs oeuvres télévisuelles à caractère historique (Richelieu ou la journée des dupes, L’An Mil...). Il était le père de la réalisatrice Claire de la Rochefoucauld et de l’actrice Sophie de la Rochefoucauld.


Commentaires

Logo de Christophe JACOB - Les Gens du Cinéma
LA ROCHE-GUYON (95) : cimetière
mardi 11 novembre 2014 à 18h02 - par  Christophe JACOB - Les Gens du Cinéma

En revanche, il y a une erreur, concernant les prénoms des filles de Jean-Dominique de La ROCHEFOUCAULD. La cadette, celle qui est réalisatrice, ne se prénomme pas Cécile, mais Claire... Elle est principalement connue pour être l’une des réalisatrices récurrentes (en studio ou en extérieurs) du feuilleton « Plus belle la vie ».... Il est vrai que les publications Internet avaient, à l’époque, soigneusement recopié la même erreur, lors de la nécro du papa...

Logo de Christophe JACOB - Les Gens du Cinéma
mardi 11 novembre 2014 à 18h50 - par  Philippe Landru

Merci. Corrigé.

Logo de hugongerard
LA ROCHE-GUYON (95) : cimetière
mardi 11 novembre 2014 à 17h07 - par  hugongerard

La Rochefoucaud auteur des Maximes ne serait-il pas inhumé au cimetière de La Roche Guyon

ou repose aussi

le scénariste et réalisateur de Télévision : Jean-Dominique De La Rochefoucaud apparenté

a ce dernier .

Logo de hugongerard
mardi 11 novembre 2014 à 17h51 - par  Philippe Landru

L’auteur des Maximes fut inhumé en l’église des Cordeliers de Verteuil-sur-Charente.

Logo de Gilles
LA ROCHE-GUYON (95) : cimetière
jeudi 16 octobre 2014 à 20h02 - par  Gilles

Il serait pas mal d´avoir un plan du cimetiere avec la situation des allées , et concessions
sincères salutations
Gilles

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?