Poster un commentaire à la suite de l’article...

mardi 28 avril 2009
par  Philippe Landru

Les cimetières monumentaux italiens

Dès qu’il aborde l’Italie, le taphophile est prit d’un double vertige contradictoire : le premier est la fascination et l’admiration devant les champs des repos, le second est l’incompréhension et l’impuissance devant l’absence quasi-totale de médiatisation de ceux-ci. L’Italie est effectivement la (...)

En réponse à...

Logo de cerise
dimanche 15 août 2010 à 13h52 - par  cerise

Dommage de ne pas mettre de photos plus représentatives justement, voire quelques liens vers des sites de photos.
Les cimetières italiens sont sublimes et angoissants, de vraies villes pour certains, d’autant que toute une partie est composée de bâtiments, parfois immenses, faits de galeries, de salles, de caves, de portiques.Les morts sont sous vos pieds (une lumière vacille dévoilée par les grilles du sous-sol), aux murs, partout...Surtout l’esthétique de la seconde moitié du XIXe est marquée par une morbidité particulière : beaucoup d’hyperréalisme dans la statuaire : scènes de famille montrant le lit du mort entouré des siens, l’enfant dans son fauteuil, le bébé dans son lit, le moindre bouton de bottine est détaillé...
Finalement pas tant que ça d’imagerie chrétienne classique et consolante, à l’inverse ces scènes donc où figure le mort, mais aussi des anges sexués, sévères, ambigus.Les cimetières italiens témoignent très bien du rapport particulier à la mort qu’on observe en cette période du XIXe.
Plus personnellement, ces cimetières transalpins me font l’impression d’un rêve ou d’un cauchemar, on est réellement, lorsqu’on s’y promène, hors du monde, leur caractère labyrinthique, le fait que des portiques, des galeries y soient construits, les rend beaucoup plus impressionnants et oniriques.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?