LUCHAIRE Corinne (Rosita Luchaire : 1921-1950)

Bagneux - 48ème division
vendredi 23 janvier 2009
par  Philippe Landru

Issu d’une famille d’intellectuels et d’artistes, elle tourna entre 1935 et 1940 neuf films.

Pendant la seconde guerre mondiale, son père Jean Luchaire, proche d’Otto Abetz devint le patron du Syndicat du Livre Parisien, un organisme pro-allemand. Commença alors pour Corinne Luchaire une vie mondaine et frivole où le Champagne coula à flot, et où amants, alcools et boîtes de nuit minèrent sa santé déjà fragile. Mariée de manière éphémère à un aristocrate dont elle eut une fille, la fin de la guerre bouleversa évidemment son quotidien : après un passage à Sigmaringen, Corinne et son père furent finalement arrêtés par les partisans dans le Nord de l’Italie. Jean Luchaire, jugé coupable de collaboration avec l’ennemi, fut fusillé en février 1946. Corinne fut également condamnée. Elle passa alors plusieurs mois en prison, à Nice, et se vit affliger dix années d’indignité nationale.

En 1949, Corinne Luchaire publia une autobiographie : Ma drôle de vie. Elle mourut peu de temps après de la tuberculose.

Corinne est inhumée dans une tombe isolée de Bagneux tandis que sa famille, dont son père Jean, repose à Montparnasse.


Retour vers le cimetière parisien de Bagneux


Commentaires

Logo de Garbobrooks
LUCHAIRE Corinne (Rosita Luchaire : 1921-1950)
lundi 14 mai 2012 à 08h05 - par  Garbobrooks

Corinne Luchaire La seule French Garbo ! :)
Et bravo pour votre site.