ALEKAN Henri (1909-2001)

Montparnasse - 29ème division (petit cimetière)
vendredi 16 janvier 2009
par  Philippe Landru

Il fut l’un des plus grands chefs opérateurs français. On lui doit la photographie de films tels que : La Belle et la Bête (1946), La Bataille du rail de René Clément (1946), Orphée (1949), La Marie du port (1950), Austerlitz (1960) ou encore Les Ailes du désir (1987).

Il fut aussi un homme engagé dans son temps. Dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le syndicalisme dès 1932 (il présida le Syndicat des techniciens de la production jusqu’en 1968). Dans l’enseignement enfin : sous l’Occupation, il forma des techniciens au Centre artistique et technique des jeunes du cinéma avant d’être, à la Libération, un des cofondateurs de L’I.D.H.E.C. (Institut des hautes études cinématographiques).

En collaboration avec Patrick Rimoux, Henri Alekan a développé en 1996 l’illumination qui est visible dans l’un des escaliers de la rue du Chevalier de la Barre à Montmartre (Paris XVIIIe). Crée à base de fibres optiques, cette installation perpétuelle représente les constellations du premier janvier au premier juillet.


Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires