MICHEL Louise (1830-1905)

cimetière de Levallois-Perret
lundi 25 février 2008
par  Philippe Landru

Fille d’un châtelain et de sa servante, elle reçut une éducation libérale et voltairienne. Institutrice, elle refusa de prêter serment à l’empereur et ouvrit une école privée. Elle collabora à des journaux d’opposition et fréquenta les réunions publiques. Ambulancière pendant la Commune, elle se montra très préoccupée des questions de pédagogie. Condamnée à la déportation en 1871, elle s’employa en Nouvelle Calédonie à l’éducation des Canaques et les soutint dans leur révolte contre les colons. Elle adhéra alors à l’anarchie. En 1880, elle revint triomphalement à Paris. Militante infatigable, elle fit ensuite des conférences dans toute l’Europe. Elle fut une figure légendaire du mouvement ouvrier français et le porte drapeau de l’anarchisme, connue sous le surnom de « Vierge rouge ».

JPEG - 53.7 ko
Acte de naissance de Louise Michel - Vroncourt (52).

Morte à Marseille, elle fut inhumée quelques jours au cimetière Saint-Pierre avant d’être transférée au cimetière de Levallois-Perret, où ses obsèques donnèrent lieu à un vaste rassemblement. Elle repose non loin de son ami, Théophile Ferré. Sa tombe, toujours entretenue, et visitée, atteste que Louise Michel est devenue une icône, tant pour les anarchistes que pour les féministes. C’est en son honneur que le groupe musical Louise attaque a pris ce nom.


Retour au cimetière de Levallois-Perret


Commentaires

Logo de Emilie Leclerc
MICHEL Louise (1830-1905)
jeudi 16 avril 2015 à 08h26 - par  Emilie Leclerc

Louise Michel n’était pas anarchiste durant les évènements de la commune. A cette époque elle était surtout préoccupée d’enseignement pour les pauvres et par l’aide aux enfants délaissés alors très nombreux à Montmartre. Elle ne devint anarchiste qu’au cours de sa détention au bagne en Nouvelle Calédonie au contact de Nathalie Lemel. Les mythes ont la vie dure.

Site web : REctificatif
Logo de Kunosphère
MICHEL Louise (1830-1905)
lundi 16 mars 2015 à 19h24 - par  Kunosphère

Louise Michel n’a t’elle pas fait de sa vie un combat en faveur des plus démunis, à Montmartre, en Nouvelle-Calédonie ou enfermée entre 4 mûrs. Humble toujours, révoltée à jamais ; elle n’a jamais plaidé sa propre cause, faisant sienne la révolution pour un monde meilleur, un monde qui respecte enfin ses préceptes de liberté, d’égalité et de fraternité. Des préceptes qui ne resteraient pas lettres mortes. En clair, Louise Michel incarnait l’anarchie, donnant de son temps - conférencière acharnée- et de son argent -elle ne dédaignait pas apporter son soutien aux grévistes affamés-. Quelle drôle d’idée d’envoyer Louise au Panthéon... sans doute ne souffrirait-elle pas une nouvelle déportation

Logo de David Tong
MICHEL Louise (1830-1905)
dimanche 3 août 2014 à 00h05 - par  David Tong

Je ne comprends pas du tout votre argumentaire, Roger ...

JAMAIS je n’irai au Panthéon. Je suis bien content qu’on ait conservé la magnifique tombe de Zola au Montmartre ou celle des Schoelcher au Père-Lachaise.
Ils portent la trace de l’époque, du contexte socio-politique, culturel, dans lequel ces personnalités ont pris place.
Enfin ... Quel est l’intérêt, clairement, du Panthéon ? Si le bâtiment est joli, l’intérieur en semble si froid, si mort, précisément ! Si figé !

Ce n’est que mon avis. Et j’ai l’honneur, Roger, de vous dire que je le partage. :-)

Logo de Roger Rousselet de Colombes
dimanche 3 août 2014 à 14h34 - par  Roger Rousselet de Colombes

Je voulais dire par là qu’être inhumée à Levallois aujourd’hui n’est pas totalement une garantie de pouvoir propager les idées sociales de son époque, et j’essayais -vainement- d’établir un équilibre entre sa situation actuelle et une possible arrivée au Panthéon qui -à mon avis, et je le partage- est un bien beau monument qui devient certainement plus lugubre au sous sol, lieu qui nous intéresse.
Mais vous pouvez autour voir aussi l’immeuble où mourut Verlaine qui lui n’est pas -encore- au Panthéon.

Logo de Françoise
MICHEL Louise (1830-1905)
samedi 2 août 2014 à 16h37 - par  Françoise

Ne peut-on pas fiche la paix à ces morts, quel besoin avons-nous de vouloir pour leur rendre soit-disant hommage, les déplacer dans ce lieu sinistre sans compter que certains ne seraient certainement pas consentants, qui a envie de passer l’éternité (et plus si affinités) dans cette prison pour célébrités.
Rasons le Panthéon et à la place laissons pousser les herbes folles et les fleurs sauvages, les abeilles nous en seront reconnaissantes.

Logo de David Tong
MICHEL Louise (1830-1905)
vendredi 1er août 2014 à 21h25 - par  David Tong

En y réfléchissant bien, le Panthéon est-il un lieu si approprié à la gloire des grands Hommes ?

L’entrée en est payante.
Le lieu est relativement sinistre, triste de l’extérieur.
Parfois la panthéonisation ne correspond pas à la volonté du défunt (regardez le cas de Victor Hugo).

Louise Michel, qui fut inlassablement la défenderesse des ouvriers, des faibles, des gens qui crevaient dans la misère, serait au Panthéon ?
Loin de ceux et de celles qu’elle défendrait aujourd’hui ?

Je reste très dubitatif. Elle fut portée par la foule, obsèques impressionnantes, à Levallois-Perret. Il me semble qu’elle devrait y rester.

Logo de Roger Rousselet de Colombes
samedi 2 août 2014 à 18h18 - par  Roger Rousselet de Colombes

D’accord pour ne pas transférer Louise Michel au Panthéon si vous voulez, mais pour ce qui est de sa place actuelle... il n’y a plus beaucoup de prolétaires à Levallois, ils ne pourraient plus se loger dans les appartements de grand luxe, et n’iraient pas travailler dans les buildings de bureaux. Pour ce qui est de son grand amour Théophile Ferré, il n’est pas tout près dans une 4ème division plus proche de Léon Zitrone que de L. Michel, par contre celle-ci se trouve en face de la sépulture de la famille... Balkany, belles soirées à échanger sur le prolétariat. Par contre, le Panthéon, le bon air de la montagne sainte Geneviève, et sa bibliothèque, V. Hugo, qu’elle ne méséstimait pas je crois, le député Baudin, Victor Schoelcher, Voltaire et Rousseau, Zola et les jeunes Curie(s), Moulin... allons comme pour les enfants, 15 jours à Paris, 15 jours à Levallois, ou pour les vacances.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 1er août 2014 à 23h09 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Enfermer « la bonne » Louise MICHEL, cette femme bouillante et combative dans un tombeau académique, austère et froid, loin de ceux qu’elle chérissait et défendait contre l’ordre bourgeois et catholique de son époque, ce serait faire injure et une seconde mort à cette militante passionnée, chantre de l’anarchie, adepte de la révolution prolétarienne radicale et du féminisme avant l’heure !

NON, la bonne Louise doit rester à Levallois-Perret aux côtés de son ami Théophile FERRE, pour avoir épousé une cause commune indéfectible !

Logo de caroline levy
MICHEL Louise (1830-1905)
mardi 24 juin 2014 à 18h11 - par  caroline levy

J’espère bien qu’elle rejoindra bientôt le panthéon ! Elle le mérite en tant que femme libre et féministe avant l’heure.

Site web : facebook
Logo de Greg
MICHEL Louise (1830-1905)
vendredi 11 octobre 2013 à 09h06 - par  Greg

Bientôt au Panthéon ?

Logo de Silvio e Paola
MICHEL Louise (1830-1905)
lundi 1er avril 2013 à 00h52 - par  Silvio e Paola

Chaque fois que nous passons sur Paris nous faisons un detour par le cimitière de Levallois pour saluer Louise Michel, on lui laisse une fleur puis on s’en va en sachant qu’on retournera
Silvio et Paola

Logo de Roger Rousselet de Colombes
lundi 1er avril 2013 à 15h12 - par  Roger Rousselet de Colombes

Si vous êtes intèréssé par la commune, n’oubliez-pas à quelques tombes d’elle, son grand amour, Théophile Ferré en 4ème Div.

Site web : MICHEL Louise
Logo de Chloe
MICHEL Louise (1830-1905)
samedi 6 octobre 2012 à 14h08 - par  Chloe

J’habites à coté et je n’y suis jamais allé, il serait temps.

Site web : Site du sentimancho
Logo de Faidit
MICHEL Louise (1830-1905)
lundi 14 mars 2011 à 09h30 - par  Faidit

Elle est décédée d’ une pneumonie ...Elle était Franc-Maçonne , initiée en 1903 Elle faisait partie de la Grande Loge du Droit Humain