Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 30 septembre 2013
par  Philippe Landru

Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 1ère division

Cet article n’est pour l’instant qu’une ébauche. A terme, il ressemblera à ce que j’ai réalisé pour le cimetière de Passy, c’est-à-dire une présentation à visée exhaustive du cimetière. Le cimetière Montparnasse est, bien plus que le Père Lachaise encore, le cimetière français le plus densément peuplé en (...)

En réponse à...

Logo de Ariey-Jouglard Jean-Pierre
mercredi 6 novembre 2013 à 19h36 - par  Ariey-Jouglard Jean-Pierre

Voila une excellente initiative que d’enrichir le cimetière du Montparnasse

Pour la première division, j’ai quelques personnalités intéressantes (selon moi) à proposer :

BARBIER Julien (1869-1940) Architecte religieux, réalise de nombreuses églises, celles du Sacré-Cœur de Dijon, de Notre-Dame-des-Otages (Paris 20e), de Sainte-Jeanne-de-Chantal (Paris 16e), de Notre-Dame d’Espérance (Paris 11e), mais aussi le groupe scolaire Lamartine à Gentilly et le monument aux morts de La Garenne-Colombes.

BLANQUART de Bailleul Henri Joseph (1758-1841) Avocat, maire de Boulogne-sur-Mer, partisan du coup d’Etat du 18 Brumaire (9 novembre 1799), nommé au Corps législatif par le Sénat, sert l’Empire mais vote la déchéance de l’Empereur. Elu député du Pas-de-Calais, sert le roi en votant les lois d’exception. Procureur du roi à Douai, poursuit avec vigueur les délits de presse.

BOULANGER Pierre François Marie (1813-1891) Ferronnier d’art, on lui doit les pentures de la porte centrale de la cathédrale de Paris lors de la rénovation par Viollet-le-Duc. Beau-père de Roty.

DE MAHY François (1836-1906) Médecin et journaliste à la Réunion, réclame des droits identiques à la métropole pour les colonies. Député de la Réunion (1870-1906), et vote l’amendement Wallon, instituant la République, devient ministre de l’Agriculture (1882) et un éphémère ministre de la Marine et des Colonies ( 1887).

DONIAT Aimé (1918-1973) Chanteur d’opérettes (baryton) et de chants populaires, membre de la troupe de l’ORTF, enregistre de nombreux disques dont La fille de madame Angot, la grande duchesse de Gerolstein, reprend des airs populaires, tels que Auprès de ma blonde, Là-haut sur la montagne, La paimpolaise.

A suivre

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?