Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 4 février 2008
par  Philippe Landru

cimetière de MONTMARTRE

1ère division
ANDRÉE Ellen
BELLANGER Robert
BERAUD Jean
GUITRY Lucien
GUITRY Sacha
LALYRE
LAURECISQUE Pierre
MARCONI Lana
MARIE de SAINT-GEORGES Pierre Alexandre
VUILLAUME Jean-Baptiste
2ème division
BRISSON Pierre
DREYFUS Hippolyte
DURAND-GRÉVILLE Emile
FLAHAUT (...)

En réponse à...

Logo de ROBIN
mercredi 3 août 2016 à 09h49 - par  ROBIN

Merci pour ce site passionnant.
Un personnage n’est pas cité au cimetière Montmartre, Eugène PAZ (1835-1901).
Sa tombe (3e division ex carré israélite du cimetière Montmartre, 13 e ligne à partir du fond, 2e à partir du mur, concession 2069 P,1881, cap 816 ) avec sculpture a la particularité de représenter une erreur sur sa date de naissance, me semble-t-il :1855 au lieu de 1835.
Disciple d’Hippolyte Triat , PAZ eut un rôle essentiel dans le développement de la gymnastique et important pour la vélocipédie. Après des études au lycée de Bordeaux, PAZ vint à Paris. Atteint d’une grave affection nerveuse, il s’en guérit par la gymnastique et l’hydrothérapie. Il fit alors des études sur la gymnastique, l’anatomie et la physiologie, et se fit le grand champion de la gymnastique en France. Il fonda en 1859 la Société des amis de la gymnastique puis consacra à ce sujet plusieurs livres, dont La Santé de l’esprit et du corps par la gymnastique, 1865 ; La Gymnastique obligatoire, 1868 ; Moyen infaillible de prolonger l’existence et de prévenir les maladies (1870). Il collabora à divers journaux, et fut un des directeurs du Petit Journal. Il fonda le premier journal sportif Le Moniteur de la Gymnastique et ouvrit le grand gymnase en 1865 au 34 rue des Martyrs (Paris IX e). PAZ voulut en faire en 1869 un Tattersall du vélocipède avec les meilleurs bicycles en dépôt (Le Vélocipède Illustré s’installera au 19 rue des Martyrs en 1869). Il écrit un compte rendu détaillé des premières courses officielles qui se tinrent à Saint-Cloud dans le Petit Journal du 2 juin 1868.
Ce fut sur son rapport rendu en 1868 à Victor Duruy que fut décrétée l’introduction obligatoire de la gymnastique dans les collèges de France.
Ce personnage est à mes yeux historiquement important, il est décoré de la Légion d’Honneur, mais peu connu : lors d’une récente visite historique consacrée à la population juive du IXe arrondissement au XIXe siècle, l’excellente guide ignorait jusqu’au nom de PAZ. Il est prénommé Moïse sur son acte de naissance établi à Bordeaux.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?