LOCMINÉ (56) : cimetière

visité en juillet 2021
lundi 30 mai 2022
par  Philippe Landru


L’ancien cimetière entourait partiellement l’église Saint-Sauveur et la chapelle Saint-Colomban. Il comportait, comme dans de nombreuses paroisses, un ossuaire en granit, placé contre le mur nord de l’église. Après le transfert du cimetière cet ossuaire devenu inutile était demeuré en place. Lors de la reconstruction de l’église, les arcades de l’ossuaire furent remontées, en 1988, sous forme d’un portique rectiligne dans le nouveau cimetière.

1 193 résistants ont été détenus et torturés dans les sous-sols de l’école des filles de Locminé où se trouvait une antenne de la Gestapo à partir du mois d’avril 1944 ; beaucoup furent fusillés dans les communes alentours après avoir été torturés à Locminé. Un monument leur rend hommage à l’entrée du cimetière. Une plaque se détache particulièrement : celle du FTP Auguste Nicolas, fusillé à 21 ans. Son épitaphe précise : Son corps a été retrouvé adossé à un arbre couvert de plaies maculé de sang.

Dans un registre similaire, repose ici Annick PIZIGOT (1924-1945). Résistante, officier et agent de liaison du Bureau des opérations aériennes dans le Morbihan, elle organisa des parachutages. Dénoncée, elle fut arrêtée puis torturée et déportée. Libérée à Mauthausen, mais très affaiblie, ne pesant plus que 36 kg et malade de la tuberculose, c’est dans le coma qu’elle fut transférée par la Croix-Rouge en Suisse, à l’hôpital cantonal de Saint-Gall, où elle mourut. D’abord enterré sur place, son corps fut rapatrié en1950 à Locminé. L’école du village porte son nom.

C’est enfin dans ce cimetière que repose l’abbé Hervé LAUDRIN (1902-1977). Professeur au Collège Saint-Louis à Lorient, résistant, il fut élu député gaulliste du Morbihan (de 1958 à sa mort), devenant ainsi le dernier ecclésiastique à avoir siégé à l’Assemblée nationale. Maire de Locminé de 1965 à sa mort, il fut en outre représentant de la France au Parlement européen de 1962 à sa mort.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?