SEISSAN (32) : cimetière

visité en août 2021
samedi 11 décembre 2021
par  Philippe Landru

Reposent dans ce cimetière :

-  Le juriste Anselme BATBIE (1828-1887), député (1871-1876) puis sénateur (1876-1887) du Gers, Il fut ministre de l’Instruction publique, des Cultes et des Beaux-Arts en 1873. Il fut élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 1885.

-  Le préhistorien et paléontologue Edouard LARTET (1801-1871), qui fut avec Jacques Boucher de Perthes des fondateurs de la préhistoire française. En 1836, il découvrit à Sansan la mâchoire du premier grand singe fossile, le Pliopithecus antiquus, espèce qu’il décrivit en 1837. Cette découverte alla à l’encontre de la théorie fixiste de Georges Cuvier, mort trois années auparavant, qui avait affirmé que les singes fossiles ne pouvaient pas exister. Ses constatations contribuèrent à démontrer la contemporanéité de l’Homme avec des espèces animales disparues. En 1861, il proposa une chronologie du Quaternaire fondée sur les espèces successives de grands mammifères dominants, à partir desquelles il pensait pouvoir dater les industries lithiques paléolithiques : l’âge de l’ours des cavernes, l’âge de l’éléphant et du rhinocéros laineux (ou du mammouth et du rhinocéros laineux), l’âge du renne et l’âge de l’auroch. En 1867, il présida le Congrès International d’Archéologie et d’Anthropologie préhistorique. Deux ans plus tard, il fut nommé professeur de paléontologie au Muséum national d’histoire naturelle à Paris. Affaibli par la maladie, il retourna dans sa région natale et mourut le 29 janvier 1871, le jour de l’entrée des troupes de Guillaume Ier dans Paris, avant d’avoir inauguré son enseignement. Avec lui repose son fils Louis LARTET (1840-1899) qui devint également préhistorien. En 1868, il va fouiller le site préhistorique de Cro Magnon, qui vient d’être découvert en Dordogne, à l’occasion de travaux routiers, et dans lequel se trouvent associés, pour la première fois, mobiliers et restes humains. Il est l’inventeur du squelette de l’Homme de Cro-Magnon, représentant fossile de l’Homo sapiens actuel, dans le site de l’abri de Cro-Magnon, aux Eyzies-de-Tayac. Il occupa de 1879 à sa mort la chaire de Géologie et Minéralogie à la Faculté des sciences de Toulouse.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?