BELLEGARDE (45) : cimetière

visité en juillet 2021
mardi 7 décembre 2021
par  Philippe Landru

On s’est beaucoup battu dans le Loiret durant la guerre franco-prussienne de 1870. Le monument aux morts du cimetière commémore « 80 soldats français (18e et 20e corps) morts dans les ambulances de Bellegarde à la suite des combats livrés à Ladon, Mezières, Juranville, Beaune, Saint-Loup et Fréville ».

David Ogilvy était un officier Britannique au service de la France, tué durant cette même guerre. On remarquera à l’aide d’une carte postale ancienne que la tombe d’origine a perdu sa stèle, et que la plaque fut déposée sur la tombe.

On y trouve également la présence de victimes prussiennes.

Dans ce cimetière reposent :

- L’entomologiste d’origine russe Alfred Serge BALACHOWSKY (1901-1983). Résistant pendant la guerre, il fut déporté en Allemagne et témoigna aux procès de Nuremberg. Il détint par la suite la chaire d’entomologie au Museum d’histoire naturelle de Paris. En 1964, il permit l’installation de son importante bibliothèque dans le bâtiment du Muséum, nouvellement construit rue Buffon, pour abriter le Laboratoire d’Entomologie générale et appliquée, bâtiment où elle se trouve depuis. Il était membre de l’Académie des Sciences.

- Le sculpteur Charles DESVERGNES (1860-1928). Natif de Bellegarde et d’origine modeste, il devint l’apprenti de Chapu. Il obtint le deuxième puis le premier Pris de Rome (1887 et 1889). Il réalisa plusieurs commandes publiques et privées, mais la célébrité lui vient cependant de ses diverses statues de Jeanne d’Arc (en 1909, la Pucelle d’Orléans avait été béatifiée). Au faîte de sa notoriété, il offrit à Bellegarde, sa ville natale, une collection de 109 maquettes de ses sculptures en remerciement de l’aide financière reçue lorsqu’il était étudiant à Paris (elle est actuellement exposée dans le pavillon d’Antin). Une statue de Jeanne d’Arc orne sa tombe, réalisée par ses élèves. Son petit médaillon en bronze est de M. Jacquin. La seule commande funéraire que j’ai retrouvée de lui est la pleureuse de la tombe Vallet, dans la 59ème division du Père Lachaise.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?