Les papes face à la modernité : 1846-2006

vendredi 15 février 2008
par  Philippe Landru

L’intransigeant Pie IX voit, au milieu du XIXe siècle, s’évanouir les derniers feux temporels de la papauté : les Etats naguères vastes du pape sont désormais limités au plus petit Etat du monde, celui du Vatican.

Avec lui commence une nouvelle ère faite d’embuches pour l’Eglise. Dans le contexte d’émergence du socialisme, de la Révolution industrielle, des nouvelles théories de l’évolution et des marques sans cesse renouvelées du progrès technique, les papes durent affronter la modernité. Ils le firent diversement, souvent tentés par la réaction conservatrice. L’Eglise de Rome actuelle en est toujours là.

Signe des temps, aux tombeaux monumentaux de la basilique succèdent les sépultures sobres, enfouies dans les grottes vaticanes. Les papes canonisent néanmoins à tour de bras leurs prédécesseurs, comme pour justifier de la remontée des corps embaumés au sein des chapelles de Saint-Pierre.

- Bienheureux Pie IX (Giovanni Maria Mastali JPEG - 5 ko Ferretti) : pape de 1846 à 1878, ce qui en fait le plus long pontificat de l’histoire (exception faite du règne de Saint-Pierre). Il gouverna durant l’époque de l’unification italienne, et vit ainsi la perte des Etats pontificaux et l’occupation de Rome par les troupes françaises. Il aurait pourtant pu prendre la tête fédératrice de cette nouvelle Italie, mais il n’en fit rien, par crainte du libéralisme et de l’anticléricalisme des révolutionnaires du Risorgimento. Ayant perdu son pouvoir temporel, Pie IX se considéra prisonnier au Vatican, ouvrant ainsi la voie à la crise de la Question romaine. Pie IX proclama en 1854 le dogme de l’Immaculée Conception, condamna dans le Syllabus de 1864 toutes les « erreurs modernes du temps », convoqua pour 1869 le concile avorté de Vatican I (qui donna néanmoins naissance à l’Infaillibilité pontificale), et interdit aux catholiques de participer à la vie politique italienne. Il mourut en laissant une Eglise déchirée entre partisans de la modernité et ultraconservateurs.

Inhumé dans la basilique Saint-Pierre, il fut transféré en 1881 en la basilique Saint-Laurent-hors-les-murs de Rome qu’il avait contribué à rénover. Béatifié par Jean-Paul II en 2000, on peut voir son corps embaumé dans la crypte derrière le maître autel. JPEG - 34.9 ko

- Léon XIII (Joachim Pecci) : pape de 1878 à 1903. JPEG - 3.7 ko Grand intellectuel, il composa avec son temps : il normalisa les relations avec de nombreux Etats (Allemagne, Belgique, Suisse, Russie, France) et autorisa les catholiques français à se rallier à la République (Au milieu des sollicitudes, 1892). Il fut un grand chrétien social : son encylique Rerum novarum (1891) donna la réponse sociale que les catholiques attendaient face aux abus de la Révolution industrielle.

Inhumé en la basilique Saint-Pierre, ses restes furent apportés en 1924 en la basilique Saint-Jean-de-Latran de Rome. Son cœur et ses viscères se trouvent dans une urne de l’église Saint-Vincent-Saint-Anastase de Rome : il fut le dernier pape à respecter cette coutume lancée par Sixte Quint. JPEG - 31.7 ko

- Saint Pie X (Giuseppe Sarto) : pape de 1903 à 1914. A JPEG - 3.2 ko l’inverse de son prédécesseur, il ne fut pas un intellectuel mais un spirituel. Il se reposa en partie sur son secrétaire Merry del Val. Il condamna la séparation de l’Eglise et de l’Etat en France et au Portugal et s’attaqua au modernisme sous toutes ses formes. Il fut canonisé par Pie XII.

Son corps embaumé (son visage est recouvert d’un masque en or) se trouve dans la basilique Saint-Pierre. JPEG - 37.9 ko

- Benoît XV (Giacomo della Chiesa) : pape de 1914 à JPEG - 3.8 ko 1922. Pape de la Première Guerre mondiale, ses positions de conciliation furent un échec et furent très mal vécues par les catholiques des pays Alliés.

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre, il possède un tombeau avec priant dans la basilique et un autre avec gisant dans les grottes vaticanes.

JPEG - 23.4 ko
Tombeau de la basilique
JPEG - 23.3 ko
Tombeau dans les grottes

- Pie XI (Achille Rati) : pape de 1922 à 1939. Par JPEG - 4 ko les Accords de Latran de 1929, il rétablit les relations entre le Vatican et l’Italie, mettant fin à la Question romaine. Il encouragea l’essor des missions, condamna en 1926 l’Action Française (qui ne voyait dans la religion qu’un accessoire pour le politique), puis en 1937 tour à tour l’hitlérisme (dans l’encyclique Mit brennender sorge) et le communisme athée (encyclique Divini redemptoris).

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre dans un tombeau avec gisant. JPEG - 26.7 ko

- Pie XII (Eugenio Pacelli) : pape de 1939 à 1958. JPEG - 3.8 ko Pape durant la Seconde Guerre mondiale, il est un sujet de polémique depuis 1945 : on lui reproche son « silence assourdissant » durant le conflit concernant le sort des populations juives. Il fit face à la persécution religieuse dans les régimes communistes, mit fin à l’expérience des prêtres ouvriers et durcit le centralisme de l’Eglise vaticane. Son procès de béatification, prévu pour 2000, fut ajourné.

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre. JPEG - 14.9 ko

- Bienheureux Jean XXIII (Angelo Giuseppe Roncalli) : pape de 1958 JPEG - 5.2 ko à 1963. Elu âgé, il ne devait être qu’un pape de transition. En convoquant le concile de Vatican II, il révolutionna l’Eglise.

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre, son corps embaumé fut remonté dans la basilique après sa béatification en 2000 par Jean-Paul II. Sa châsse est aujourd’hui l’objet d’une très grande ferveur.

JPEG - 19.2 ko
Ancien tombeau de Jean XXIII
JPEG - 26.2 ko
Tombeau actuel

- Paul VI (Giovanni Battista Montini) : pape de 1963 à JPEG - 19.6 ko 1978. Il poursuivit l’œuvre réformatrice de son prédécesseur et voyagea, notamment en Terre Sainte. Il adopta néanmoins, dans le domaine des mœurs, des positions traditionnelles (condamnation de la contraception).

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre.
JPEG - 15.8 ko

- Jean-Paul Ier (Albino Luciani) : pape en 1978. Il ne JPEG - 4.9 ko régna que 33 jours et sa mort prématurée fit circuler bien des rumeurs.

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre.
JPEG - 19.6 ko

- Jean-Paul II (Karol Wojtila) : pape de 1978 à 2005. JPEG - 3.5 ko Premier pape non italien depuis 1523, figure charismatique récemment décédée, il fut un pontife important dans le processus de démantèlement du bloc soviétique et dans le contexte naissant de la mondialisation. S’il sut imprimer une ouverture auprès des autres monothéismes, il fut en matière sociale d’un très grand conservatisme et son règne ne régla pas le problème du trop grand centralisme de l’Eglise vaticane. JPEG - 22.5 ko

Inhumé dans les grottes vaticanes de Saint-Pierre, sa béatification a entraîné son transfert dans la basilique où il a exproprié Innocent XI : la dépouille de ce dernier qui s’y trouvait a été déplacée de la chapelle de Saint-Sébastien à l’autel de la Transfiguration, situé dans le pilier de saint André, l’un des quatre qui soutiennent la coupole. La plaque de marbre qui recouvrait le tombeau dans les Grottes vaticanes a été envoyée à Cracovie, pour être posée dans une nouvelle Eglise qui lui est dédiée. JPEG - 90.4 ko


Commentaires

Logo de Grégory VATIN
Les papes face à la modernité : 1846-2006
mardi 23 décembre 2014 à 08h42 - par  Grégory VATIN

Bonjour,

Afin d’actualiser un peu l’article, Jean-Paul II et Jean XXIII ont effectivement été canonisé il y a quelques semaines par le Pape François.
En outre, Paul VI a été béatifié si je ne m’abuse.
Sera-t-il possible d’avoir bientôt des photos du nouvel emplacement du Pape Jean-Paul II ?

Cordialement

Logo de Le chanoine
Les papes face à la modernité : 1846-2006
lundi 20 décembre 2010 à 16h08 - par  Le chanoine

A noter que l’emplacement où repose Jean-Paul II avait été préalablement occupé par Jean XXIII et par Pie X avant que ces deux derniers en soient béatifié (Jean XXIII) ou canonisé (Pie X) et transférés dans la basilique Saint Pierre.
De là à en conclure que c’est une place favorable à son occupant...

Bonnes fêtes de Noël à tous !

Logo de le jumeau
Les papes face à la modernité : 1846-2006
mercredi 21 janvier 2009 à 21h11 - par  le jumeau

J’ai visité hier les sépultures des papes sous l’église St Pierre.
Pourriez-vous me dire si ma mémoire est bonne quand je vous dis qu’il ne reste qu’une place de libre pour l’actuel pape
et que toutes les autres sont occupées.
Merci de votre réponse.