COL DE L’ESCRINET (07)

visité en août 2020
vendredi 21 août 2020
par  Philippe Landru

Le col est situé à une altitude de 787 mètres et se situe sur la route départementale 104 entre Aubenas et Privas, dans le département de l’Ardèche. Il ouvre sur la vallée de l’Ardèche et les plaines du Languedoc au sud-ouest, et sur la vallée du Rhône au nord-est. Il est un site exceptionnel pour l’observation de la migration des oiseaux au printemps.

C’est parce qu’il fut un lieu d’affrontement entre les résistants et l’occupant en 1944 qu’y furent dispersées en 1988 les cendres de Jacques Méaudre de Sugny (1910-1986) issu d’une famille aristocratique ardéchoise. Résistant communiste, opposé au nazisme, sous le nom de Loyola (référence à son éducation chez les jésuites), il proclama la république lors de la libération de la ville d’Annonay en juin 1944, il et en fut maire jusqu’à la reprise par les Allemands. Le 12 août 1944, il devint le premier préfet de l’Ardèche lors de la Libération de Privas par la Résistance.

Dans l’après-guerre, il fut membre de cabinet de ministres communistes et travailla à L’Humanité jusqu’à son exclusion du parti en 1954.

Mais c’est encore sous une autre identité qu’il fut connu du public : il devint dans les années 70 écrivain et chroniqueur naturaliste sur France Inter sous le nom de Jacques TRÉMOLIN. Il fut pendant plusieurs années le spécialiste des animaux dans les émissions pour enfants telles que Les Visiteurs du mercredi sur TF1.

Une stèle en pierre de Volvic, venant du château de Trémolin, rappelle sa mémoire et ses identités successives.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?