SAINT-ANDRÉ-DE-SEIGNANX (40) : cimetière

Visité en juillet 2019
mercredi 8 avril 2020
par  Philippe Landru

C’est juste devant l’église [1], dans le petit cimetière qui la jouxte, que repose Alexandre Louis Eugène BURE (1843-1910) [2].

Il mena une carrière diplomatique comme secrétaire d’ambassade à Saint-Pétersbourg où il provoqua un beau scandale en enlevant une actrice, maîtresse de l’ambassadeur de France ! Le 11 juin 1870, par décret, il fut fait comte d’Orx du nom d’une commune des Landes par Napoléon III. Il devint maire de Saint-André-de-Seignanx, la commune voisine, en 1885 et le resta jusqu’à sa mort en 1910.

Un destin qui ne lui permettrait pas d’être mis en avant s’il n’avait été le fils naturel du prince Napoléon, futur empereur Napoléon III, alors en captivité au fort de Ham, et d’une jeune lingère, Eléonore Vergeot, à son service. Pour éviter tout scandale, Eléonore fut envoyée accoucher discrètement à Paris, et le bébé fut confié à la garde d’une nourrice.

Il avait un frère (également fils de Louis Napoléon et d’Eléonore Vergeot) , Louis Alexandre Ernest, qui repose dans la chapelle de Lancerf à Plourivo (22). Après avoir fait un article sur la descendance naturelle de Napoléon Ier, j’en ferai un prochainement sur celle de Napoléon III.

Sa tombe est désormais quasiment illisible.


[1A Saint-André et pas à Saint-Martin de Seignanx, contrairement à ce qu’on pouvait lire dans Wikipedia, mais dont j’ai corrigé la fiche.

[2L’année de naissance inscrite sur la tombe est 1842.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?