Les ministres de François Mitterrand sous la Ve République (1981-1995)

samedi 26 octobre 2019
par  Philippe Landru

Lors de mes multiples voyages, j’ai retrouvé un très grand nombre de ministres (et de secrétaires d’Etat) de tous les gouvernements dans les cimetières (ceux que je cherchais mais aussi un certain nombre que j’ai trouvé incidemment). Concernant la Ve République, sur les 229 ministres qui occupèrent la fonction du premier gouvernement De Gaulle à aujourd’hui et qui sont décédés, j’en ai retrouvé 166 (73%) (octobre 2019). J’ai décidé d’en faire cinq articles recensant l’intégralité de ceux qui reçurent un maroquin depuis 1958.

- Les ministres de Charles de Gaulle sous la Ve République
- Les ministres de Georges Pompidou sous la Ve République
- Les ministres de Valery Giscard d’Estaing sous la Ve République
- Les ministres de François Mitterrand sous la Ve République
- Les ministres décédés sous la Ve République : des gouvernements Chirac au gouvernement actuel

Ce sont pour moi des articles de travail utiles, et ils peuvent l’être aussi pour des chercheurs d’histoire contemporaine. Même s’il y a plus glamour comme article, ils peuvent plonger l’essentiel de nos contemporains, d’âges très divers, dans le « passé politique » qui leur fut le plus familier. A la lecture de ces articles, on retrouve la quasi totalité des figures de la Gauche, de la Droite et du Centre des soixante dernières années.

Restait l’épineuse question de comment les ranger. La logique première aurait été de les classer par ministères, de 1958 à nos jours, mais cette classification n’était pas adaptée : outre le fait que tous les ministères ne se retrouvent pas dans tous les gouvernements (certains apparaissent, d’autres disparaissent, fusionnent…), beaucoup de nos « leaders » politiques exercèrent de multiples fonctions ministérielles qui aurait impliqué trop de redites.

J’ai donc préféré les référencer en fonction des mandats présidentiels, de De Gaulle à Mitterrand. Un article clôture la série pour les ministres « d’après Mitterrand » dont la plupart sont encore en vie. Bien entendu, certains ayant exercé sous plusieurs présidents, on pourra les retrouver dans plusieurs articles.

Pour chaque présidence, quatre rubriques :
- Les tombes retrouvées et qui font l’objet d’un article dans mon site,

- les tombes retrouvées mais dans des cimetières que je n’ai pas encore visités (encore que j’ai mis dans cette catégorie plusieurs ministres dont je possède la photo de la tombe. Ils seront traités dans les semaines qui viennent et changeront de catégorie),

- les localisations de sépultures qui ne me sont pas connues. Il est intéressant de noter que dans cette catégorie ne figurent pas que des personnalités secondaires : ainsi, des ministres comme Raymond Marcellin, René Haby, Pierre Arpaillange, Claude Cheysson, Alain Devaquet ou Alain Savary, qui marquèrent fortement leur époque, se jouent des recherches. Il va sans dire que les habitués du site ont ici un rôle à jouer, dans leur connaissance parfois plus fine des différents terroirs français, pour pouvoir compléter mes séries. Outre la considération du public, ils y gagneront un panier garni et, pour le moins, le sourire de la crémière. Alors affutez vos cerveaux, vos réseaux et votre perspicacité. Certains habitués du site sont déjà passés maître dans ce genre de recherche (salut amical à Ghislain Marry par exemple) !

- les ministres toujours en vie… Bon, le temps passe...

Quelques observations intéressantes après avoir mené ce travail :

- La norme est que les ministres sont inhumés dans leur terre d’ancrage locale, où souvent ils commencèrent leur carrière municipale, mais certains dérogent à la règle : l’exemple récent de Chirac le démontre (bien qu’il ait été maire de Paris, sans l’inhumation précédente de sa fille à Montparnasse, on l’attendrait plutôt en terre corrézienne). Certains ministres, indiqués dans la catégorie « tombes ignorées », reposent très certainement dans les villes qui virent éclore leur carrière politique, mais je n’ai pas toujours eu le temps de contacter toutes les mairies concernées.

- la faible part des femmes jusqu’à une époque très récente dans les gouvernements de la Ve République. Cette discrimination, étonnamment, s’exerce également dans le domaine taphophilique : il est toujours plus difficile, en dehors de quelques grands noms (comme Simone Veil), de retrouver les dernières demeures des ministres femmes par rapport aux ministres de sexe masculin. Je me souviens encore du mal que j’ai eu à dénicher la destination finale des restes de Françoise Giroud (scoop dont ce site s’était fait l’écho).

- La plus grande difficulté à retrouver les sépultures des ministres décédés entre 1975 et 2005 : décès trop anciens pour être référencés sur le net qui n’en était qu’à ses balbutiements, et trop récents pour trouver des données dans des ouvrages plus anciens ! Restent qu’il m’en manque finalement assez peu sur le nombre

- Quelques statistiques éclairantes :

  • trois ministres de De Gaulle sont encore parmi nous (dont Giscard). Jacques Trorial, né en 1932, est le moins connu des trois.
  • On l’a beaucoup dit ces dernières semaines, mais la seule personnalité politique qui ait été ministre sous tous les présidents, de De Gaulle à Mitterrand, était Chirac.
  • les trois ex-ministres les plus âgés encore parmi nous sont Albin Chalendon, suivi de près (même année 1920) par Hubert Germain (qui figure également dans les quatre derniers Compagnons de la Libération encore en vie) et Christian Bonnet. A l’inverse, l’actuel ministre Gabriel Attal, âgé de 29 ans à sa nomination, est le plus jeune ministre de la Ve République, battant de quelques mois le record établi par François Baroin en 1995.
  • Il reste encore 21 ministres nés entre 1920 et 1929. Parmi eux, quelques figures de grande notoriété : Robert Badinter, Christian Poncelet, Jacques Delors, Bernard Pons, Roland Dumas… et Valery Giscard d’Estaing bien entendu !
  • Je n’ai pas fait le décompte des ministres décédés centenaires, mais il y en a peu : Antoine Pinay, mort à quelques jours de ses 103 ans, demeure l’exemple le plus connu, sinon unique.
  • Petit retour sur les femmes, qui est éclairant : sans même parler de leur ordre dans les hiérarchies ministérielles (le plus souvent à des postes de sous-secrétaires d’Etat, et toujours associées à des fonctions dévolues aux rôles traditionnelles de la femme accordées par des hommes - enfance, santé, condition féminine), elles furent peu nombreuses jusqu’à Mitterrand. On peut toute les signaler : deux seulement sous de Gaulle (Marie-Madeleine Dienesch, connue pour ses positions anti-avortement, qui reprit du service sous Pompidou, et Nafissa Sid Cara, femme et musulmane… cela devrait parler à notre époque !), une tête nouvelle sous Pompidou : Suzanne Floux ; une ouverture plus nette sous Giscard (outre Françoise Giroud et Simone Veil, sept têtes nouvelles : Hélène Missoffe, Nicole Pasquier, Hélène Dorlhac de Borne, Alice Saunier-Seïté, Christiane Scrivener, Annie Lesur et Monique Pelletier).
  • Dans ces listes, beaucoup d’affreux toxiques (selon vos opinions politiques, pas forcément les mêmes), mais aussi quelques figures marquantes, dans le bon sens du terme. Et même pour moi qui me suis toujours refusé de tomber dans le populiste et dangereux « tous pourris », un nombre tout de même impressionnant de ministres, de tous bords, confrontés à la justice.
  • Ca-et-là, quelques observations assez effarantes avec le temps, comme celui d’observer que Simone Veil et Maurice Papon appartinrent à un même gouvernement !
  • Si l’on omet le cas particulier, sous de Gaulle, des ministres associés dans le cadre de la décolonisation (Senglor, Houphouët-Boigny, Tsiranana…), tous les ministres français que j’ai retrouvés reposent en France à une exception : Jean Taittinger, qui repose en Suisse. Peu furent crématisés (cela changera), essentiellement des ministres de gauche. Sur les 166 ministres retrouvés (oct 2019), seuls 6 n’ont pas de tombe à ma connaissance : dispersion dans la mer (Jean-François Deniaud), dans une rivière (Georges Fillioud)...
  • Malgré l’ancrage local, c’est en Ile-de-France que l’on trouve le plus grand nombre de sépultures de ministres (41 sur 166, dont 24 dans Paris intra-muros). Dans notre République adorant les symboles, force est de constater que peu d’entre-deux furent des « grands hommes » puisqu’ils ne sont que deux à occuper le Panthéon (Malraux et Veil). Après Paris, les départements qui abritent le plus de sépultures de ministres sont les Hauts-de-Seine (7 ministres… de droite) et le Calvados (six ministres). Les grandes villes ne se détachent pas non plus : aucun ministre à Lyon, un seul à Marseille, deux sur Lille. Aucun à Bordeaux (Juppé est vivant !), pas même Chaban qui est dans les Pyrénées. Aucun sur Nantes (en attente de Ayrault ?). En terme régional, aucune région ne se détache nettement : 5 en Bretagne, 10 en Paca... Aucun ministre à ma connaissance dans les DROM. Deux en Corse en revanche (Dominati et Rocard).
  • Certaines tendances qu’on aurait pu imaginer ne s’avèrent pas vraies : De Gaulle n’est pas plus allé chercher des ministres dans le Grand-Est, terre de combats et d’officiers, que la Gauche n’est allée chercher des bataillons dans les grands bassins ouvriers du Nord-Pas-de-Calais ou de Seine-Saint-Denis.

Reste évidemment que toutes ces données nécessiteront des mises-à-jour en fonction des nouvelles entrées.


Les ministres issus des deux cohabitations sont surlignés en bleu.


Premier ministre


- Pierre MAUROY, de mai 1981 à juillet 1984) : inhumé au cimetière de l’Est de Lille (59) - France.
- Laurent FABIUS, de juillet 1984 à mars 1986 : toujours en vie
- Jacques CHIRAC, de mars 1986 à mai 1988 : inhumé au cimetière Montparnasse de Paris.
- Michel ROCARD, de mai 1988 à mai 1991 : crématisé à Paris, ses cendres sont inhumées au cimetière de Monticello (Corse) - France.
- Edith CRESSON, de mai 1991 à avril 1992 : toujours en vie
- Pierre BÉRÉGOVOY, de avril 1992 à mars 1993 : inhumé au cimetière Jean Gautherin de Nevers (58) - France.
- Edouard BALLADUR, de mars 1993 à mai 1995 : toujours en vie


Sépultures des ministres retrouvées et traitées


- Alain BOMBARD : inhumé au nouveau cimetière de Bandol (83) - France.
- Michel CRÉPEAU : inhumé au cimetière Saint-Maurice de La Rochelle (17) - France.
- Alain DECAUX : inhumé au Père Lachaise de Paris.
- Gaston DEFERRE : inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille (13) - France.
- André DELELIS : inhumé au cimetière de Lens-Est de Sallaumines (62) - France.
- Pierre DREYFUS : inhumé au cimetière des Batignolles de Paris.
- Michel DURAFOUR : inhumé au cimetière du Crêt de Roc de Saint-Etienne (42) - France.
- Henri EMMANUELLI : inhumé au cimetière de Laurède (40) - France.
- André GIRAUD : inhumé au cimetière de Levallois-Perret (92) - France.
- Michel GILLIBERT : inhumé au cimetière de Baudrières (71) - France.
- Michel GIRAUD : inhumé au cimetière du Perreux-sur-Marne (94) - France.
- Charles HERNU : inhumé en l’ancien cimetière de Cusset de Villeurbanne (69) - France.
- Michel JOBERT : inhumé dans le cimetière de la chapelle Saint-Pierre de Reveillon de la Ferté-Vidame (28) - France.
- André LABARRÈRE : inhumé au cimetière urbain de Pau (64) - France.
- Jacques PELLETIER : inhumé au cimetière de Villers-en-Prayères (02) - France.
- Jean POPEREN : crémarisé, ses cendres se trouvent au columbarium du Père Lachaise de Paris.
- Jean-Bernard RAIMOND : inhumé au cimetière ancien de Neuilly (92) - France.
- Marcel RIGOUT : inhumé au cimetière de Saint-Genest-sur-Roselle (87) - France.
- Léon SCHWARTZENBERG : inhumé au cimetière Montparnasse de Paris.
- Philippe SÉGUIN : inhumé au cimetière de Bagnols-en-Forêt (83) - France.
- Lionel STOLÉRU : inhumé au cimetière Montparnasse de Paris.
- Haroun TAZIEFF : inhumé au cimetière de Passy de Paris.
- Simone VEIL : inhumé au Panthéon de Paris.


Sépultures des ministres retrouvées mais non traitées


- François ABADIE : crématisé, ses cendres ont été déposées au cimetière de Lourdes (65) - France.
- Pierre ARPAILLANGE : crématisé, ses cendres ont été dispersées en mer.
- Emile BIASINI : inhumé au cimetière Montparnasse de Paris.
- Jacques BOYON : crématisé à Clamart, ces cendres ont été déposées au cimetière de Pont-d’Ain (01) - France.
- Camille CABANA : inhumé au cimetière de Elne (66) - France.
- Roland CARRAZ : crématisé, ses cendres ont été déposées au cimetière de Chenôve (21) - France.
- Georges CHAVANES : inhumé au cimetière de Lalouvesc (07) - France.
- Jacques CHÉRÈQUE : inhumé au cimetière de Champenoux (54) - France.
- Raymond COURRIÈRE : inhumé au cimetière de Cuxac-Cabardès (11) - France.
- Hubert CURIEN : inhumé au cimetière de Cornimont (88) - France.
- Marcel DEBARGE : crématisé à Saintes, ses cendres ont été déposées au cimetière de Saint-Jean-d’Angely (17) - France.
- François DOUBIN : inhumé au cimetière de Soligny-la-Trappe ( 61) - France.
- Jacques DOUFFIAGUES : inhumé au cimetière de Fieux (47) - France.
- Maurice FAURE : inhumé au cimetière de Saint-Pierre-de-Chignac (24) - France.
- Georges FILLIOUD : crématisé au Père Lachaise de Paris, ses cendres ont été jetées du haut d’un pont à Bonnieux (84) - France.
- Jean LAURAIN : inhumé au cimetière de l’Est de Metz [1] (57) - France.
- Philippe MARCHAND : inhumé au cimetière de Clam (17) - France.
- Philippe MESTRE : inhumé au cimetière de Talmont-Saint-Hilaire (85) - France.
- René MONORY : inhumé au cimetière de Loudun (86) - France.
- Robert PANDRAUD : crématisé au Père Lachaise, ses cendres furent dispersées à Mittainville (78) - France.
- Charles PASQUA : inhumé au cimetière Saint-Brigitte de Grasse (06) - France.
- Edgar PISANI : inhumé au cimetière de Vaugirard de Paris.
- Roger QUILLIOT : crématisé, et destination des cendres inconnue.
- Jack RALITE : crématisé au Père Lachaise, ses cendres ont été déposées au cimetière d’Aubervilliers (93) - France.
- Georges SARRE : inhumé au cimetière de Chénérailles (23) - France.
- René TEULADE : inhumé au cimetière d’Argentat (19) - France.
- Adrien ZELLER : inhumé au cimetière de Saverne (67) - France.


Sépultures des ministres non retrouvées


- Michel AURILLAC (1928-2017)
- Daniel BENOIST (1908-2004)
- Christian BERGELIN (1945-2008)
- Bernard BOSSON (1948-2017)
- Théo BRAUN (1920-1994)
- André CELLARD (1921-1999)
- Claude CHEYSSON (1920-2012)
- Alain DEVAQUET (1942-2018)
- Joseph FRANCESCHI (1924-1988)
- Max GALLO (1932-2017)
- André MÉRIC (1913-1993)
- Gérard RENON (1940-1994)
- Alain SAVARY (1918-1988)


Ministres toujours en vie


- Albin CHALENDON, né en 1920
- André CHANDERNAGOR, né en 1921
- Roland DUMAS, né en 1922
- Georges FONTÈS, né en 1924
- Jacques DELORS, né en 1925
- Roger FAUROUX, né en 1926
- Bernard PONS, idem
- Robert BADINTER, né en 1928
- Daniel HOEFFEL, né en 1929
- Jean LE GARREC, idem
- Lucette MICHAUX-CHEVRY, idem
- Jean-Marie RAUSCH, idem
- Yvette ROUDY, idem
- Nicole QUESTIAUX, né en 1930
- Jacques VALADE, idem
- Gaston FLOSSE, né en 1931
- Anicet LE PORS, idem
- Louis MERMAZ, idem
- Louis MEXENDEAU, idem
- François GUILLAUME, né en 1932
- Georges KIEJMAN, idem
- Robert CHAPUIS, né en 1933
- Philippe ESSIG, idem
- Charles FITERMAN, idem
- Guy LENGAGNE, idem
- André HENRY, né en 1934
- Pierre JOXE, idem
- Georges LEMOINE, idem
- Roger ROMANI, idem
- Jean-Pierre SOISSON, idem
- François AUTAIN, né en 1935
- Huguette BOUCHARDEAU, idem
- Jean-Jacques DESCAMPS, idem
- Hélène DORLHAC de BORNE, idem
- Catherine LALUMIÈRE, idem
- Nicole CATALA, née en 1936
- Martin MALVY, idem
- Olivier STIRN, idem
- Louis BESSON, né en 1937
- Jean-Pierre COT, idem
- Jacques GUYARD, idem
- Lionel JOSPIN, idem
- Louis LE PENSEC, idem
- Hervé de CHARETTE, né en 1938
- Charles JOSSELIN, idem
- Alain VIVIEN, idem
- Jean-Pierre CHEVÈNEMENT, né en 1939
- Tony DREYFUS, idem
- Bernard KOUCHNER, idem
- Jack LANG, idem
- Pierre MEHAIGNERIE, idem
- Henri NALLET, idem
- Christian NUCCI, idem
- André ROSSINOT, idem
- Michel ROUSSIN, idem
- André BILLARDON, né en 1940
- Alain CALMAT, idem
- André SANTINI, idem
- Emile ZUCARELLI, idem
- Michel CHARASSE, né en 1941
- Yves GALLAND, idem
- Ambroise GUELLEC, idem
- François LONCLE, idem
- Jacques MELLICK, idem
- Catherine TASCA, idem
- Jacques TOUBON, idem
- Jean AUROUX, né en 1942
- Georgina DUFOIX, idem
- Edmond HERVÉ, idem
- Jean-Noël JEANNENEY, idem
- André LAIGNEL, idem
- François LÉOTARD, idem
- Véronique NEIERTZ, idem
- Jean PUECH, idem
- Paul QUILÈS, idem
- Edmond ALPHANDÉRY, né en 1943
- Didier BARIANI, idem
- Michèle BARZACH, idem
- Gilbert BAUMET, idem
- Thierry de BEAUCÉ, idem
- Jean-Louis BIANCO, idem
- Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, idem
- René SOUCHON, idem
- Bernard TAPIE, idem
- Jean ARTHUIS, né en 1944
- Bernard DEBRÉ, idem
- Bruno DURIEUX, idem
- Alain LAMASSOURE, idem
- Michel NOIR, idem
- José ROSSI, idem
- Michel VAUZELLE, idem
- Edvige AVICE, née en 1945
- Roger BAMBUCK, idem
- Laurent CATHALA, idem
- Pascal CLÉMENT, idem
- Alain JUPPÉ, idem
- Dominique PERBEN, idem
- Kofi YAMGNANE, idem
- Michèle ALLIOT-MARIE, née en 1946
- Jean-Michel BAYLET, idem
- Jean-Michel BOUCHERON, idem
- Michel DELEBARRE, idem
- Elisabeth GUIGOU, idem
- Brice LALONDE, idem
- Gérard LONGUET, idem
- Alain MADELIN, idem
- Michèle ANDRÉ, née en 1947
- Jean-Yves LE DRIAN, idem
- Jean-Pierre SUEUR, idem
- Jean GATEL, né en 1948
- Alain CARIGNON, né en 1949
- Claude ÉVIN, idem
- Jean GLAVANY, idem
- Dominique STRAUSS-KAHN, idem
- Philippe de VILLIERS, idem
- Martine AUBRY, née en 1950
- Jean-Marie BOCKEL, idem
- Claude MALHURET, idem
- Michel BARNIER, né en 1951
- François BAYROU, idem
- Marie-Noëlle LIENEMANN, idem
- Catherine TRAUTMANN, idem
- Michel SAPIN, né en 1952
- Philippe DOUSTE-BLAZY, né en 1953
- Ségolène ROYAL, idem
- François FILLON, né en 1954
- Nicolas SARKOZY, né en 1955
- Frédérique BREDIN, née en 1956


à suivre : Les ministres décédés sous la Ve République : des gouvernements Chirac au gouvernement actuel


[1section G rang 05 emplacement 53.


Commentaires