Poster un commentaire à la suite de l’article...

mardi 30 décembre 2014
par  Philippe Landru

Mais où sont-ils inhumés ?

Si vous avez la moindre information (lieu d’inhumation, de crémation, de dispersion des cendres...), vous seriez aimable de me la communiquer soit par réponse à cet article, soit par mon mail : philandru@aol.com
personnalités politiques, judiciaires et militaires
Joelle AUBRON (+2006), membre (...)

En réponse à...

Logo de Pincettes
lundi 18 septembre 2017 à 21h40 - par  Pincettes

Ce personnage ne figure pas dans la liste ci-dessus, il n’est pas très connu mais j’ai trouvé ses tribulations bien amusantes :-> si vous le voulez bien, il faut découvrir son nom et son lieu d’inhumation (non de l’église et de la ville).
- Je succède à mon frère évêque au XVIIème siècle et me consacre aux forçats de l’arsenal des galères.
- A ma mort, je suis inhumé dans ma cathédrale, comme il se doit.
- En raison de travaux de démolition, on me transfère dans une église paroissiale, autrefois chapelle de l’ancien couvent des récollets.
- A la séparation de l’état d’avec l’église, les tensions sont si vives dans le quartier, que le clergé, craignant des saccages et profanations, déménage les biens les + précieux et confie ma dépouille à un particulier possédant une bastide hors de la ville.
- A la vente de cette propriété, je suis récupéré par des religieuses, qui ne sachant que faire de moi, m’oublieront dans un coin durant des années.
- On se décide en l’an 2000 ! je réintègre l’église que j’avais quittée presque 100 ans + tôt mais... pour combien de temps ? bien que classée monument historique, cette église fermée depuis 2 ans est dans un tel état de délabrement, que je crains de devoir déménager à nouveau !...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite