LE DIAMANT (972) : cimetière

Visité en mai 2019
dimanche 14 juillet 2019
par  Philippe Landru

Tour blanc, entouré de son mur de roches volcaniques blanchis à la chaux qui l’empêche, malgré la proximité de la plage, de vraiment être considéré comme un cimetière marin, le cimetière du Diamant, l’un des spots majeurs du tourisme en Martinique, est le lieu de repos du poète et philosophe Edouard GLISSANT (1928-2011). Fondateur entre autres des concepts d’« antillanité », de « Tout-monde », il fut l’auteur d’une œuvre conceptuelle et littéraire colossale s’illustrant dans tous les genres, roman, poésie, théâtre, essais philosophiques.
Directeur du Courrier de l’Unesco de 1981 à 1988, il mena l’essentiel de sa carrière universitaire aux États-Unis, d’abord à l’Université d’État de Louisiane à Baton Rouge, puis à New York. Il préside par ailleurs en 2006 la mission de préfiguration d’un Centre national consacré à la traite, à l’esclavage et à leurs abolitions. En 2006, il fonda l’Institut du Tout-Monde, à Paris.

On y trouve, comme dans de nombreux autres endroits des Antilles, des tombes décorés de coquillages.

Il contient également les sépultures des marins négriers disparus lors d’un naufrage en avril 1830 au large de l’anse Cafard.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?