Poster un commentaire à la suite de l’article...

jeudi 7 décembre 2017
par  Philippe Landru

Le bruit de l’époque

Garder le calme devant la dissonance (Claude Sautet)
Depuis quelques jours, la sphère médiatique bruisse de l’une de ses curiosités nécrologiques préférées : la mort quasiment simultanée de deux notoriétés populaires, chacune à leur manière.
Les réseaux sociaux gonflent le phénomène, ironisant sur un (...)

En réponse à...

Logo de Jean-Luc Sabatier
jeudi 7 décembre 2017 à 22h14 - par  Jean-Luc Sabatier

Si Brel était Belge Johnny était de nationalité Française. Son père était Belge mais lui n’a jamais obtenu, malgré ses demandes, cette nationalité :

Cette filiation frustrée a été au cœur d’un feuilleton hyper-médiatisé en 2006 et 2007, lorsque Johnny a décidé de demander la nationalité belge pour « raisons sentimentales ». Mais en pleine campagne électorale française, le chanteur, qui avait affiché un soutien appuyé au candidat de droite Nicolas Sarkozy, a été accusé de vouloir par ce biais échapper au fisc français. Pour ne rien arranger, l’affaire se corse rapidement outre-Quiévrain : faute d’avoir sa résidence principale en Belgique, Johnny doit prouver des « attaches véritables avec la Belgique ». Son cas litigieux sera tranché au plus haut niveau, par la Commission des naturalisations du Parlement belge.

Après 21 mois d’attente et alors que les parlementaires belges doutent ouvertement de la « sincérité » de sa démarche, Johnny Hallyday finit tout simplement par renoncer en octobre 2007. « Je suis Français. Je reste Français. J’ai changé d’avis. On m’a assez traîné dans la boue, explique-t-il-alors, ajoutant : »Je me suis demandé ce qu’avait fait, après tout, mon père pour moi. J’ai eu le temps de réfléchir... Je suis très bien comme je suis !".

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Navigation

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite