SAINT-SAPHORIN (Suisse) : cimetière

visité en août 2017
lundi 9 octobre 2017
par  Philippe Landru

Pour vous rendre au cimetière de Saint-Saphorin, il vous faudra vous garer dangereusement, traverser en enjambant la glissière une nationale dense comme une autoroute, qui longe le chemin de fer ! C’est là l’une des caractéristiques de nombreux cimetières suisses de n’offrir aucun accès pratique.

JPEG - 35.8 ko
L’improbable accès au cimetière (rampe de gauche)

Si vous avez survécu, vous découvrirez alors, arrivé dans le minuscule cimetière, une très belle vue sur le lac Léman. De l’autre coté, l’escarpement est dominé par les vignobles de Lavaux. Lausanne n’est qu’à quelques kilomètres.

La célébrité que nous venons débusqué dans ce village est GILLES (Jean Villard : 1895-1982). Poète, chansonnier, comédien, écrivain et compositeur ; il fit la plus grande partie de sa carrière en France, où il a été d’abord célèbre pour son duo « Gilles et Julien » de 1932 à 1938, avant de rayonner depuis ses cabarets le Coup de soleil à Lausanne (1940-1948) et Chez Gilles à Paris (1949-1958).
Ses chansons les plus célèbres sont Dollar (1932), Les Trois Cloches (interprétée dès 1946 par Édith Piaf et les Compagnons de la chanson), et une dizaine de chansons interprétées par les Frères Jacques, proches de son esthétique théâtrale.

Il repose, discret, sous un cyprès qui recouvre sa tombe.

Dans ce cimetière repose également l’écrivain, journaliste et critique d’art vaudois Paul BUDRY (1883-1949).

Impossible également de ne pas voir l’imposante sépulture qui détone au milieu de stèles très simples.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?