MONTREUX-CHÂTEAU (90) : cimetière

Visité en août 2008
samedi 7 octobre 2017
par  Philippe Landru

Un mur sépare la partie ancienne de l’extension contemporaine du cimetière de Montreux-Château.

Dans la première repose le Compagnon de la Libération Georges PROST (1915-1945). Fils d’officier, engagé lui-même, il rallia en 1941 les Forces françaises libres après la campagne de Syrie à laquelle il participa avec l’armée de Vichy. Il participa, au sein de la 1ère Brigade française libre du général Koenig, à la campagne de Libye, se battant à Bir-Hakeim puis à El Alamein. Il prit part ensuite à la campagne de Tunisie, débarqua en Italie et participa aux durs combats du secteur Ouest du Garigliano du 10 au 16 mai. Débarqué en Provence, il participa à la libération de Toulon, puis à celle de Lyon et de Ronchamp avant de poursuivre sa route vers l’Alsace. C’est là-bas qu’il fut mortellement blessé par balle. Il fut inhumé au cimetière d’Obernai, puis transféré ici.

Dans la seconde repose Raymond FORNI (1941-2008). Cet ancien proche de Jean-Pierre Chevènement était réputé « inclassable » dans les courants ou sensibilités internes du PS. Se présentant comme « un enfant de la République », titre de sa biographie parue en 2002 (et qui figure sur sa tombe), cet enfant né de parents italiens, ancien ouvrier des usines Peugeot, était devenu avocat au barreau de Belfort. Engagé dans la vie publique au début des années 70, il devint député socialiste du Territoire de Belfort en 1973. En 1985, il fut nommé à la Haute Autorité de l’audiovisuel par François Mitterrand. Il siégea au sein de cette instance jusqu’à son remplacement par la CNCL en novembre 1986. En 1988, il retrouva son siège de député, le perdit en 1993, avant d’être réélu en 1997. En mars 2000, il succéda à Laurent Fabius à la présidence de l’Assemblée nationale, qu’il occupa jusqu’en 2002. Alors battu aux législatives dans le Territoire de Belfort, il resta maire de Delle, près de Belfort, un mandat détenu depuis 1991.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?