FELON (90) : cimetière

visité en août 2017
dimanche 10 septembre 2017
par  Philippe Landru

JPEG - 42.4 ko Dans le petit cimetière de Felon repose Raymond SCHMITTLEIN (1904-1974).

JPEG - 10.7 ko Germaniste, mais également spécialiste des langues scandinaves, il rallia les Forces françaises libres à Londres et organisa un service de renseignement au Liban et en Syrie avant de devenir le speaker d’un poste clandestin. De Gaulle le chargea de réunir toutes les forces de résistances de l’Outre-mer, puis de se rendre à Kouïbichev afin d’obtenir la reconnaissance du GPRF par les Soviétiques et la libération des Alsaciens et Lorrains enrôlés dans la Wehrmacht.

De 1945 à 1951, ce fut le directeur général des affaires culturelles dans la zone d’occupation française en Allemagne. En 1951, il fut élu député RPF du Territoire de Belfort. Il s’intéressa particulièrement aux affaires coloniales et aux questions d’enseignement. Il fut ministre chargé des États associés (Indochine) pendant un jour en 1954, puis de la Marine marchande en 1955. Battu en 1956, il regagna son siège de député (UNR) en 1958 et présida le groupe parlementaire gaulliste de 1960 à 1962 (il fut également secrétaire général du MPC (Mouvement pour la Communauté), organe gaulliste chargé d’organiser et couvrir la lutte officieuse (les fameux barbouzes) contre l’OAS en Algérie. Réélu en 1962 comme UNR-UDT, il fut vice-président de l’Assemblée nationale. Battu en 1967, il siégea ensuite au Conseil économique et social. Il fut le grand rival, tant à la mairie de Belfort qu’à la députation, de Dreyfus-Schmidt. JPEG - 48.9 ko JPEG - 37.8 ko


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

JPEG - 62.4 ko

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?