RUE (80) : cimetière

visité en novembre 2015
dimanche 9 juillet 2017
par  Philippe Landru


Le petit cimetière rural de Rue nous invite à la découverte de quelques personnalités.

Au sein du cimetière se trouve les tombes réunies de la famille Loisel Le Gaucher du Broutel.

Le cimetière possède plusieurs tombes qui rappellent la production sucrière du Marquenterre.

- Le Compagnon de la Libération Antoine BETHOUART (1889-). Ancien élève de St-Cyr dans la même promotion qu’Alphonse Juin et Charles de Gaulle, il commanda un bataillon durant la Première Guerre mondiale. En février 1940, il reçut le commandement de la brigade de Haute-montagne qu’il constitua afin de participer au combat dans les pays scandinaves. Devenu général, il fut rapatrié en Afrique du Nord. Prévenu du débarquement en Afrique du nord en novembre 1942, il organisa l’aide aux Alliés et s’efforça vainement d’obtenir le ralliement du résident général au Maroc Noguès, qui le fit arrêter, et traduire en cour martiale. Libéré par les Alliés, il part négocier des aides aux Etats-Unis. Il débarqua en Normandie, fit la campagne des Vosges, libérant des villes de l’Est français dont Mulhouse. Nommé Commandant en chef français en Autriche le 8 juillet 1945 puis Haut-commissaire (1946-1950), il mit rapidement en œuvre une politique de réconciliation. Il devint par la suite sénateur des Français résidant hors de France et membre de la Commission des Affaires étrangères et des Forces armées du Sénat de 1955 à 1971.

-  les frères Gaston (1882-1915) et René (1884-1959) CAUDRON, pionniers de l’aviation, qui occupent une place particulière dans l’histoire de l’aviation.

En tant que constructeurs, ils créèrent en 1909 l’Association « Aéroplanes Caudron Frères » qui devint, dès 1910 la Société des avions Caudron, initialement installée au Crotoy , puis à Rue. La même année ; ils fondèrent aussi la toute première école de pilotage du monde. En 1912, ils créèrent aussi le tout premier hydravion de l’histoire. Ils mirent au point, pour l’armée française, plusieurs avions de reconnaissance. Devant l’avancée des troupes allemandes, l’usine quitta la Somme pour Issy-les-Moulineaux et Lyon. C’est René Caudron qui, en 1920, recruta Adrienne Bolland, ancienne élève de l’école Caudron, comme pilote d’essai : ce fut la première femme qui occupa ce poste dans la société.
Gaston se tua alors qu’il faisait des essais à bord de l’un de ses avions.

- Le peintre Henry de FRANCE (1907-1993), qui fut également journaliste et écrivain dans le milieu catholique et royaliste.

- Le peintre Albert SIFFAIT de MONCOURT (1858-1931), qui exposa dans les Salons parisiens et fréquenta l’Académie Julian. Paysagiste essentiellement, on rattache sa peinture au post-impressionnisme et au réalisme.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?