LA GOUESNIÈRE (35) : cimetière

Visité en décembre 2016
mercredi 18 janvier 2017
par  Philippe Landru

Au fond du petit cimetière de La Gouesnière, un enclos familial et une chapelle assez imposante détonnent parmi des tombes assez simples.

Dans cette chapelle, ouverte à tous les vents et au beau vitrail endommagé, reposent plusieurs membres de la famille de Kergariou. Parmi eux :
- Henry de KERGARIOU (1807-1878), ancien maire de la commune, fut député du département en 1871, puis sénateur de 1876 à 1878. Il siégea sur les bancs monarchistes.
- son fils Christian de KERGARIOU (1841-1905), également maire de la commune, fit construire en 1898 à la Gouesnière, sur un terrain lui appartenant, la grotte de Bois Renou sur le modèle de la grotte de Lourdes, pour remercier la Vierge de la guérison de son épouse. Le tombeau placé à l’entrée de la grotte renferme la sépulture de son fils, qui mourut dans un accident automobile près de Fontainebleau en 1920.

Le cimetière ne contient pas d’autres curiosités, sinon la tombe d’un Compagnon de la Libération, Joseph PÉCRO (1918-1945) : enfant de l’Assistance publique, il fut confié à une famille de la Gouesnière. Cultivateur, il fut appelé sous les drapeaux en 1938 : volontaire pour la Syrie, il s’engagea dans la Résistance avec une partie de son bataillon. Il servit en Syrie, en Ethiopie, en Egypte et en Tunisie, débarqua à Provence, participa à la libération de la France, mais fut tué dans les Alpes quelques jours avant la capitulation allemande. Inhumé au cimetière de l’Escarène dans les Alpes-Maritimes, son corps fut transféré au cimetière de la Gouesnière en 1949, dans le caveau de sa famille d’adoption.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?