CROZON (29) : cimetière

samedi 14 janvier 2017
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Louis Jouvet, qui y est né, aurait pu y reposer ; mais on sait bien que c’est à Montmartre que se trouve sa sépulture.

Le cimetière de Crozon possède cependant la tombe de quelques notoriétés passablement oubliées :

- Le peintre Alphonse CHANTEAU (1874-1958), qui fut directeur artistique de la Faïencerie de Quimper.

- Gabriel CHANTEAU (1874-1955), frère jumeau du précédent avec lequel il travailla, qui fut peintre de marines. Ils avaient épousé deux jumelles. Sa tombe semble malheureusement en reprise.

- Le peintre Albert HAMET (1898-1974), baptisé "le peintre des poissons, qui fut professeur aux Beaux-Arts.

- Le maître verrier Auguste LABOURET (1871-1964), qui fut après la Première Guerre mondiale chargé par l’administration d’expertiser l’état des vitraux des principales églises de Bretagne, et de les restaurer. Il innova un nouveau procédé : le vitrail en dalle de verre cloisonné en ciment en 1933. Cinq ans plus tard, il réalisé les mosaïques de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré au Canada. Il réalisa également de nombreux vitraux et des verrières à Paris, en particulier dans les grands magasins et dans les gares.

- Le Compagnon de la Libération Roger PODEUR (11920-2005), qui servit au Tchad, en Tunisie, avant de débarquer avec la 2DB en Normandie. Il termina la guerre en Allemagne. Officier engagé, il combattit ensuite en Indochine puis en Corée.

Le monument le plus singulier du cimetière est celui érigé pour son épouse (et désormais son fils) de l’artiste Yves Marie Polet. Il s’agit d’une stèle de 2,60 m de hauteur, placée sur un socle représentant une feuille de lierre ou un cœur suivant son propre regard. Le monument est terminé par une fleur que son épouse, également artiste, avait réalisée. Sur le socle, pour épitaphe « Heureux les fêlés qui laissent passer la lumière »...


merci à cp et à Urbane Kermorgan pour les photos.


Commentaires

Logo de cp
CROZON (29) : cimetière
mercredi 22 mai 2019 à 21h08 - par  cp

« Le » cimetière de Crozon… Certes, mais en fait, il y en a un deuxième, et celui-là, on ne doit guère être nombreux à l’avoir visité...
J’ai une excuse, je réside en face ! Mais 1.5 km d’eau m’en sépare. Car il se situe sur une île ! L’île de Trébéron, en rade de

Brest

, mais à une dizaine de km du port, au fond, plus loin que l’île Longue, d’où le problème. Ultra surveillée, l’île, et en plus, de l’autre côté, Quélern, le centre d’entraînement des plongeurs de la DGSE, ceux qui s’y étant mal pris pour couler le « Rainbow Warriors » furent punis par transfert des eaux chaudes de la Corse, d’Aspretto, pour celles glacées de l’Atlantique. Une autre île, l’île des Morts, ancienne poudrière, voisine avec Trébéron.
Tous les matins, j’ai donc ces îles comme paysage, et je distingue toujours le mur qui encercle ce cimetière qu’enfant je pris d’assault avec mes cousins. Subtilisant la barque familiale, on avait débarqué avec la ferme intention de… Déterrer des squelettes ! Dotés d’une pelle « américaine », trouvée dans le fourbi du grand-père, une pelle articulée oubliée par les libérateurs.
Du temps des rois, et des colonies, cette île a servi de centre de quarantaine pour ceux qui semblaient malades de retour de voyage. Quand ils mourraient, on les enterrait sur place. Le cimetière ne ressemble plus à rien, c’était lors de notre visite une esplanade recouverte de hautes fougères, d’où dépassait une croix en fer, toute rouillée. Nous cherchâmes des monticules dans les herbes hautes, mais c’était très bosselé, difficile d’en faire des tombes, de toutes ces bosses. Et puis une idée nous refroidît un peu : Ces pestiférés, quid de leurs miasmes, si d’aventure on en exhumait un ?...
La grande époque de cette île, c’est celle de la Commune. 800 communards auraient transité par cette île et les proches pontons de Quélern ; et beaucoup seraient morts avant d’être déportés en Nouvelle Calédonie. Le Maitron ressort 70 occurrences sur le mot « Trébéron ». C’est parce qu’on était enfants qu’on prenait le risque de ces exploration d’îles interdites. Plusieurs fois on s’est fait interpeller par les bidasses montant la garde, et qui de leur zodiac fondant sur des enfants nous sommaient de déguerpir. Adultes, c’était l’amende, voire plus...

Logo de cp
CROZON (29) : cimetière
samedi 9 mars 2019 à 23h38 - par  cp

Et l’on s’en veut d’avoir oublié le jeune héros local de la résistance, Charles Levénès (1923-1944), qu’une tombe sépare du compagnon de la Libération Podeur, lequel eut quand même une vie après ses juvéniles exploits, l’autre devant se contenter d’un bref destin...

Logo de cp
CROZON (29) : cimetière
lundi 2 avril 2018 à 11h01 - par  cp

«  A dieu vat...  ». Patrick Poivre d’Arvor acheva sa longue carrière de présentateur du 20 heures sur cette formule énigmatique issue du fatalisme dévot des marins. Il a plu au peintre Alphonse CHANTEAU (1874-1958). de l’inscrire sur la stèle de la tombe du cimetière de Crozon où il repose.
Un peintre qui a connu un certain succès, et qui avait un frère jumeau ! Et ils ne faisaient pas les choses à moitié, mais à deux !
.
"Un mariage mémorable.
Des jumeaux, qui épousent des jumelles avec, pour témoins de leur union, des jumeaux... Ca n’arrive pas tous les jours. Alors ça attire forcément bon nombre de photographes et de journalistes. Pas de quoi perturber pour autant les deux artistes qui multiplient les expositions, partent étudier les maîtres de la Renaissance en Italie puis mettent le cap sur les États-Unis
"
.

Logo de cp
lundi 26 août 2019 à 21h24 - par  cp

Il ne faut jamais préjuger en fonction de l’apparence de choses, la tombe de Gabriel Chanteau semble toujours autant livrée aux aléas du temps, mais en avril 2018, la concession aurait été renouvelée, si l’on en croit le fichier en ligne du cimetière. Gabriel en a repris pour 15 ans de quiétude, dans l’indifférence ; ou presque...
On trouve en Angleterre, à Londres, la tombe d’un acteur de second plan nommé Yves Chanteau, « French Nobility. Full title was Baron Yves Georges Alphonse Gabriel Chanteau », agglomérant les prénoms des deux autres et dont je ne sais quel lien qui pourrait exister avec lui.

Logo de cp
lundi 12 novembre 2018 à 17h45 - par  cp

La commune ne ment pas en se targuant d’avoir accueilli post mortem les jumeaux Chanteau, la tombe de Gabriel décédé en 1955 est quasiment impossible à identifier tant sa plaque est moussue. En plus une petite affichette bleue indique une reprise possible, Alphonse a une rue à son nom à Crozon, mais pas Gabriel ! Ca sent le roussi.
.
Un autre peintre, Albert Hamet (1898-1974), professeur des Beaux Arts, dispose lui dans ce cimetière d’une sépulture de famille, vaste et bien garnie, qui lui évitera la stigmatisante étiquette bleue. L’oublié Hamet (Ca alors !) est présenté dans une brochure comme le « Peintre des poissons » ! Peut-être que son épouse, peintre sur faïence à Quimper, aura connu Alphonse Chanteau, le directeur artistique de la Faïencerie de Quimper… Elle n’est pas mentionnée sur cette tombe.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?