BICHANCOURT (02) : cimetière

mercredi 17 février 2016
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive.

Au cimetière de Bichancourt repose un Compagnon de la Libération : Ernest PRUVOST (1896-1965).

Destiné à la Résistance, c’est un fait : en 1914, âgé seulement de 18 ans, il refusa, dans son département rapidement occupé par les troupes allemandes, de travailler pour l’occupant allemand. Il fut envoyé dans un bataillon de discipline à Sedan d’où il s’évada en 1917. En octobre 1918, à Hirson avec quelques camarades, il noya les mines du pont de l’Oise, permettant ainsi aux armées françaises de poursuivre leur avance !

En 1940, il devint l’animateur de l’esprit de résistance dans les PTT où il travaillait : tracts, propagande et mise en place d’un réseau de résistance sur toute la France fut le programme ! Devenu chef de réseau, il organisa l’acheminement du courrier officiel clandestin et le plan de sabotage des communications téléphoniques et télégraphiques (plan violet) en vue du débarquement allié. En même temps, il participa lui-même à plusieurs opérations de parachutages et d’atterrissages d’avions dans l’Aisne. Il dressa également la liste des collaborateurs et des Vichyssois au sein de l’administration des PTT et fit établir de nombreuses fausses cartes d’identité et cartes professionnelles.

Poursuivi par la Gestapo, il échappa plusieurs fois à l’arrestation où à la mort. Appelé en Angleterre en août 1944 auprès des Etat-major et services spéciaux alliés, il revint en France un mois plus tard et créa la Poste et la Télégraphie militaires qu’il commanda avec le grade de colonel. Il cumula cette fonction avec celle de chef de cabinet du Ministre des PTT jusqu’au 1er juillet 1945.


Merci à Simon Tiron pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?