ORS (59) : cimetière

lundi 8 février 2016
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive.

Parce qu’elle fut le théâtre de l’une des multiples batailles du front nord de la Première Guerre mondiale, le cimetière d’Ors abrite la sépulture de celui qui est souvent considéré comme le plus grand poète de la Première Guerre mondiale : Wilfrid OWEN (1893-1918). Ses poèmes, souvent réalistes et décrivant la brutalité et l’horreur de la guerre de tranchées et des attaques au gaz, tranchent fortement avec l’opinion que le public porte sur la guerre à l’époque, et avec les vers patriotiques de célébrités telles que Thomas Hardy et George Meredith ou d’autres jeunes poètes combattants comme Rupert Brooke. Parmi ses poèmes les plus connus, on peut citer Dulce Et Decorum Est, Anthem for Doomed Youth, Futility et Strange Meeting.

Owen fut tué le 4 novembre 1918 lors de la grande offensive finale à Ors près du Cateau-Cambrésis, une semaine presque à l’heure près avant l’armistice. Sa mère fut avertie de sa mort alors même que les cloches de la paroisse sonnaient pour annoncer l’Armistice. Il repose dans ce cimetière avec tous ses camarades d’armes du Second Manchesters.


Merci à Simon Tiron pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?