80 - Le patrimoine funéraire de la Somme : état des lieux

lundi 14 décembre 2015
par  Philippe Landru

De plus en plus de gens, dans toute la France, me demandent s’ils peuvent m’envoyer des photographies de tombeaux provenant des lieux où ils habitent. C’est évidemment formidable car je ne peux pas aller partout, mais ils me demandent alors quelles sont les tombes qui me manquent (pour éviter les doublons). A chaque fois, je suis obligé de faire des listes qui nécessitent d’être régulièrement actualisées.

J’ai donc décidé de faire des fiches « états des lieux » dans lesquelles ne figureront que le patrimoine funéraire que je connais ET dans des lieux que je n’ai pas encore visité. Cela sous-entend deux choses :
- les lieux que j’ai visité n’y figureront pas, mais on pourra les trouver dans la liste des cimetières et lieux d’inhumation visités.
- n’y figure évidemment pas le patrimoine funéraire qui m’est inconnu (mais j’ai régulièrement des visiteurs qui me font part de leur découverte).
- J’ai décidé de ne pas mentionner les cimetières des grandes villes, même si je dispose de documentation sur eux (Rennes, Clermont-Ferrand, Besançon, Nantes...), parce que le patrimoine funéraire y est trop important pour donner lieu à des listes exhaustives.

Les données qui suivent sont issues de sources très variables, venant des bibliographies classiques ou de certains sites. Elles sont plus généralement issues de 30 années de recherches sur les cimetières et de visites souvent systématiques des tombes. Depuis l’établissement de mes nécrologies en 2000, elles sont évidemment complétées par les mises-à-jour éffectuées, mois après mois, mais aussi par les nombreux messages que je reçois des internautes. On ne saurait donc citer toutes ces sources, mais trois d’entre-elles sont particulièrement précieuses :
- les 4 Guides des tombes d’hommes célèbres de Bertrand Beyern, que tout amateur sérieux connait, et qui constituent la Bible de départ des taphophiles. C’est évidemment un travail précieux et d’une rigueur exemplaire.
- Le Dictionnaire des comédiens français disparus d’Yvan Foucart, connu de tous les cinéphiles, qui est également un travail de grande qualité.
Etant en contact régulier avec ces deux auteurs, je peux régulièrement leur poser des questions ou leur apporter des compléments.
- Dans un autre domaine, le site de l’Ordre de la Libération accorde systématiquement une place au lieu d’inhumation des Compagnons.

Cette liste est évidemment appelée à être compléter, en fonction des nouveaux décès, mais aussi de votre participation. N’hésitez pas à me faire part de vos propres connaissances ou trouvailles, je les ajouterai progressivement sur les articles pour que ces « états des lieux » soient les plus exhaustifs possibles.

Dernier point : le patrimoine funéraire ne se limite pas aux personnalités qui y sont inhumées. Un détail particulièrement étonnant (lieu original d’inhumation, type de tombe, anecdote sur le cimetière, monument commémoratif, ruine...) aura toute sa place dans cette fiche.

Dès lors, si vous voulez m’aider à rendre ce site plus complet, que vous avez du temps et que vous êtes disposé à m’envoyer quelques clichés, vous savez désormais quoi chercher. Merci par avance pour l’ensemble de la communauté.

NB : quand rien n’est indiqué sur le lieu d’inhumation, il faut comprendre qu’il s’agit du cimetière.


AGENVILLERS


- Le député Jean-Joseph NAU (+1840)


AILLY-SUR-NOYE


  • église Saint-Martin
    - monument funéraire de Jean de Luxembourg (+1466)

ALLERY


- Le peintre Albert DECAMPS (+1908)


CHAULNES


- Le député Charles MOLLIEN (+1879- médaillon par Albert Roze)


CORBIE


- L’aviateur Eugène LEFEBVRE (+1909), premier aviateur tué en aéroplane.


LE CROTOY


- L’athlète au javelot Michel MACQUET (+2002)


DOMART-EN-PONTHIEU


- Le soldat Louis Poiré (médaillon par Albert Roze)


L’ETOILE


- médaillon des frères Patry par Albert Roze


FOLLEVILLE


  • église
    - gisant de Raoul de LANNOY (+1508)

FRESSENEVILLE


- L’écrivain et peintre Henri CANNEVELLE (+1992)


GRÉBAULT-MESNIL


- Le Compagnon de la Libération Paul FLANDRE (+1978)


GUILLEMONT


  • Cimetière militaire britannique
    - Le poète Raymond ASQUITH (+1916)
    - Le poète Edward TENNANT (+1916)

HAM


- Le député et sénateur Joseph BERNOT (+1911 - médaillon par Albert Roze)


HORNOY


- Le Compagnon de la Libération Nicolas de GLOS (+1976)


HUPPY


  • ancienne chapelle des Douville, désormais dans l’église
    - Le député Gaston de DOUVILLE-MAILLEFEU (+1895)

LANCHÈRES


- Le chasseur Alcide REBIER


LIERCOURT


- Le député Pierre François du MAISNIEL (+1851)


LONGPRÉ-LES-CORPS-SAINTS


- oeuvre d’Albert Roze sur la tombe de famille Allard
- Le député Louis Charlemagne JOURDAIN (+1946)
- Le ministre Max LEJEUNE (+1995)
- L’aviateur Philippe MARTY (+1914)


MERS-LES-BAINS


- Le comédien Fernand FABRE (+1987)


NOYELLES-SUR-MER


  • Cimetière chinois de Nolettes
    - Plus grand cimetière chinois d’Europe.

RUE


  • Cimetière visité, mais manque
    - Le peintre Albert SIFFAIT de MONCOURT (+1931)

SAINS-EN-AMIENOIS


- Statue par Albert Roze


SAINT-GERMAIN-SUR-BRESLE


  • église St-Germain
    - Tombeau de Germain de la Bresle

SAINT-VALERY-SUR-SOMME


- L’architecte Ernest SANSON (+1918)


SAVEUSE


- Le journaliste Xavier de HAUTECLOCQUE (+1935)


TAILLY-L’ARBRE-A-MOUCHES


- Thérèse LECLERC de HAUTECLOCQUE (+1996)


TEMPLEUX-LE-GUÉRARD


- cimetière militaire britannique


WARLUS


- Le préfet de police Robert LEULLIER (+1922 - dans le monument de l’amicale de police)


WARVILLERS


- L’écrivain Georges TREFFEL (+1914)


WIRY-AU-MONT


- Le romancier Roger VRIGNY (+1997), prix Femina.


Commentaires

Logo de Pincettes
80 - Le patrimoine funéraire de la Somme : état des lieux
vendredi 24 août 2018 à 18h32 - par  Pincettes

Je ne trouve pas dans vos listes, la nécropole des soldats de l’empire britannique et le mémorial national sud-africain de bois Delville, situé dans la commune de Longueval. Ai-je mal cherché ?

- Inauguré en 1926, en mémoire des soldats sud-africains tombés en juillet 1916, durant la terrible bataille du bois Delville, qui fit un carnage parmi les 4 bataillons engagés auprès de l’armée britannique (on estime qu’environ 500 d’entre eux seraient encore ensevelis dans les bois).
- Bataillons uniquement composés de blancs d’origine européenne. Les aborigènes n’ayant pas le droit de porter des armes, formèrent des corps de soutien, parfois jusque sur les champs de bataille. Morts eux aussi pour la France, ils n’eurent pas droits aux honneurs et furent éparpillés dans différents cimetières. L’Apartheid (1948 - 1991) n’existait pas à l’époque mais la ségrégation raciale oui ! :-(
- En 1986, 1ères manifestations en France en faveur de leur réhabilitation.
- Le 12 juillet 2016, pour le centenaire de la bataille, inauguration d’un « Mur de la mémoire », où figurent enfin le nom des 14 000 de soldats, toutes ethnies confondues, morts au cours des conflits sur le sol français.

Logo de Pincettes
vendredi 24 août 2018 à 19h59 - par  Pincettes

Personnellement, je trouvais intéressante, l’anecdote de la ségrégation raciale, qui a poursuivi les indigènes sud-africains jusque dans certaines de leurs tombes françaises.

Logo de Pincettes
vendredi 24 août 2018 à 19h11 - par  Philippe Landru

Je n’indique jamais les cimetières militaires, qui sont infiniment nombreux, sauf si une personnalité y repose, ou si un monument très particulier ou anecdotique intéressant s’y trouve.

Site web : am
Logo de Tefcito
80 - Le patrimoine funéraire de la Somme : état des lieux
dimanche 30 octobre 2016 à 20h34 - par  Tefcito

A Huppy, la chapelle des Douville-Maillefeu ne se trouve pas dans l’église (mais plutôt à l’arrière de l’église, c’est le seul vestige encore en place avec quelques croix en fer de l’ancien cimetière) ; laissée en ruines de nombreuses années elle a été restaurée il y a quelques années et abrite aujourd’hui la bibliothèque

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
80 - Le patrimoine funéraire de la Somme : état des lieux
lundi 14 décembre 2015 à 14h39 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Philippe :
Je sais où reposent , dans la Somme, deux journalistes de la presse nationale écrite et parlée : il s’agit de Béatrice ESPOSITO, journaliste à RTL, directrice des programmes artistiques, et Jean-Louis de RAMBURES, journaliste au Monde, spécialiste de la littérature allemande.

Faites-moi savoir si cela vous intéresse ! MERCI.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?