LAENNEC René-Théophile (1781-1826)

Cimetière de Ploaré de Douarnenez (29)
mercredi 11 septembre 2013
par  Philippe Landru

Médecin breton installé à Paris en 1801, Laënnec exerça ses fonctions dans plusieurs grands hôpitaux : Beaujon, la Salpêtrière, Necker, la Charité. Il fut, sinon le créateur, du moins un fervent défenseur de la méthode anatomo-clinique qui constitua une étape fondamentale dans le développement de la médecine moderne et scientifique. Sans esprit de système il basait ses connaissances sur la confrontation rigoureuse des signes et des lésions. Pour améliorer l’auscultation pulmonaire et cardiaque il imagina en 1816 d’interposer un cylindre de bois entre le thorax du malade et l’oreille du médecin, créant ainsi un nouvel outil qui connut une immense diffusion : le stéthoscope.

Il réalisa en quelques années une oeuvre considérable qui embrasse de larges pans de la pathologie. Grâce à la méthode anatomo-clinique il étudia en particulier avec précision la pathologie pulmonaire et fit avancer la connaissance de la tuberculose, dont il mourut pourtant à 45 ans. Son Traité de l’auscultation médiate, publié en 1819, lui assura une universalité et légitimité renommée.


Merci à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

Navigation