TOURRETTES-SUR-LOUP (06) : cimetière

Visité en juillet 2013
lundi 2 septembre 2013
par  Philippe Landru

Le cimetière de Tourrettes-sur-Loup à une caractéristique sympathique : un assez grand nombre de tombes sont ornées par des plaques, sans doute réalisées par un céramiste local, qui représentent, dans des motifs à la fois naïfs et colorés, des évocations de la vie du défunt. Toute proportions gardées, ce n’est pas sans rappeler le cimetière de Săpînţa en Roumanie.

Dans ce village reposent plusieurs personnalités :

- la peintre et poète Anne BARTHÉLÉMY (1932-1991).

- Le Compagnon de la Chanson Guy BOURGUIGNON (1920-1969) (il était basse), qui fut le premier membre de cette formation musicale à disparaître.

- Le compositeur et pédagogue français Marcel DAUTREMER (1906–1978), qui fut l’élève, entre autres, de Paul Dukas (composition) et de Philippe Gaubert (direction d’orchestre). Il devint ensuite professeur de musique dans les écoles de la Ville de Paris. En 1946, il fut nommé directeur du conservatoire de Nancy et devint chef de l’Orchestre symphonique de cette ville. Il a composé des œuvres pour piano, de la musique instrumentale, des chœurs et des œuvres pour orchestre. Il fut aussi l’auteur de plusieurs ouvrages pédagogiques et, notamment, d’un Cours complet d’éducation musicale (1952). Avec lui repose son épouse, Anne-Marie DAUTREMER (1910-2010), qui fut pianiste et pédagogue.

- Le peintre Léon SABATIER (1891-1965), qui fut l’élève de Raphaël Collin. Il exposa au Salon des Indépendants (sociétaire) en 1926 et au Salon d’Automne. On lui doit en particulier la décoration de la Chapelle Saint André (Nièvre) et de celle de l’Eglise Saint-Pierre de Toulon. Il peignit de nombreux paysages de Provence. Son identité est quasiment effacée sur sa tombe.

- L’historien Jean-René SURATTEAU (1916-1998), spécialiste de la Révolution française et du directoire. Résistant, homme de gauche, anticolonialiste, il sut néanmoins garder son indépendance, particulièrement face à l’évolution du PCF. Il occupa les fonctions de doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’université de Dijon de 1976 à 1982.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?