BRUGNON Jacques « Toto » (1895-1978)

Cimetière de Noizay (37)
jeudi 16 mai 2013
par  Philippe Landru

Joueur de tennis, il fut l’un des Quatre Mousquetaires du tennis français des années 1920 et des années 1930, en tant que spécialiste du double.

Brugnon n’a pas connu les grands triomphes de ses trois compagnons, mais il fut un remarquable joueur de double à une époque où le double n’était pas la discipline mineure qu’elle est devenue. Son jeu n’était pas sans lacune, en particulier son smash qui n’était qu’une « gifle », « la gifle Brugnon », une sorte de volée haute frappée à plat, mais il compensait ses faiblesses techniques par un sens du jeu et du placement et par l’adresse qui lui permettait de retourner les services les plus violents à l’endroit le plus propice. Il mit au point un coup redoutable, le lob lifté, que tous les joueurs de tennis possèdent désormais dans l’arsenal de leurs coups.

Aîné des Quatre Mousquetaires", il disputa huit finales de coupe Davis consécutives entre 1926 et 1933, totalisa 10 titres en Grand Chelem dans le double messieurs, même si on ne les appela ainsi qu’à partir de 1933.

Son identité est très difficilement lisible sur sa tombe.


Merci à Simon Tiron pour la photo


Commentaires