RONCEY (50) : mausolée Letenneur

visité en janvier 2013
dimanche 10 février 2013
par  Philippe Landru

Auguste François LETENNEUR (1832-1916) est né dans une famille paysanne et modeste. En 1855, il alla travailler à Caen, où il pratiqua divers métiers avant de devenir marchand ambulant. Il revint dans son pays natal en 1870, et s’installa à Saint-Lô où le développement du chemin de fer lui permit de développer son commerce et de s’enrichir. En autodidacte, Auguste Letenneur constitua une bibliothèque dans son domaine de la Rousserie. Il écrivit des poèmes, et ses mémoires. Profondément croyant, il fut ouvert aux interrogations métaphysiques, aux préoccupations d’ordre spirituel aussi bien que philosophiques.

Dès 1900, Auguste Letenneur entreprit la construction d’un tombeau au domaine de la Rousserie, dans le Cotentin, qui fut conçu pour être un lieu de rencontre pour ses descendants.

Cet édifice est si grand et original qu’on le nomme le « Mausolée Letenneur », et est devenu un lieu touristique. L’ensemble est composé d’une crypte, d’une tour de vingt-trois mètres surmontée d’une terrasse, d’une salle à manger à l’étage, et de deux chambres pour les visiteurs et leur recueillement, munies de cheminées.

La crypte héberge le tombeau du fondateur, ainsi que ceux de son épouse et de deux de ses enfants. Au premier étage de la tour se trouve une salle à manger. Un réservoir de 1000 litres alimente l’ensemble en eau.

Dans l’esprit de leur concepteur, ces bâtiments devaient être le symbole d’élévation de l’âme, et inciter à une réflexion sur la vie et son sens. Auguste Letenneur a apparemment surtout voulu exprimer le succès de son ascension sociale, et s’affirmer face aux autorités civiles et religieuses : sa tour devait être « plus haute que l’église ». Le maire aurait refusé que cet imposant monument ne soit édifié dans le cimetière. Auguste Letteneur a construit lui-même dans le parc proche, à l’emplacement d’une source naturelle, une fontaine en pierre et en ciment qu’il a nommée « La Fontaine du Pucelage ».

En forme de coquillage, elle symbolise le sexe féminin, source de vie. Un vase ouvragé et un pot de terre sont représentés de part et d’autre, qui expriment l’inégalité des hommes à la naissance.

Auguste Letenneur mourut en 1916, suite à un accident agricole. Son épitaphe affirme qu’il « (...) fut un travailleur persévérant et sans reproche. »

Les lieux, dégradés par le temps, ont été cédés en 1993 par les héritiers à la commune de Roncey.

Un reportage sur ce lieu fut réalisé à l’occasion de la Toussaint : on peut le découvrir ici, et saisir l’intérieur de cet étonnante « villa-mausolée ».

Aujourd’hui, le mausolée est devenu un lieu de pique-nique les dimanches ensoleillés !


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?