LARAGNE-MONTÉGLIN (05) : cimetière de Laragne

Visité en août 2012
mardi 14 août 2012
par  Philippe Landru

Les allées rectilignes du cimetière de Laragne empêcheront le visiteur de se perdre lors de sa venue. A l’entrée du cimetière, un plan alphabétique avec localisation des concessions permet de très vite retrouver la « star » du lieu : le gangster Albert SPAGGIARI (1932-1989).

Son souvenir fut ravivé en 2008 par la sortie de Sans arme, ni haine, ni violence, de Jean-Paul Rouve. On ne sait toujours pas (même s’il l’a toujours soutenu) s’il fut vraiment en 1976 le cerveau du « casse du siècle », à savoir celui de la Société générale de Nice, en passant par la construction d’un tunnel venant des égouts. Quoiqu’il en soit, il en tira son sulfureux prestige, que son évasion spectaculaire du Palais de justice de la ville renforça. Le reste de sa vie passa en cavale, jusqu’à sa mort en Italie, à 56 ans, d’un cancer de la gorge. Sa compagne le remonta en France en camping-car sans éveiller les soupçons des douanes et déposa son corps à Hyères, chez sa mère. C’est ainsi qu’il termina sa cavale dans le caveau familial.

Sur sa tombe, des « admirateurs » laissent des témoignages de leur venue (en particulier le message qui avait été inscrit sur le mur du coffre « Ni armes, ni violence et sans haine ». Comme d’habitude, certains ne s’encombrent pas du passé d’extrème droite, nationaliste et pro OAS de Spaggiari, et en font un « Robin des bois » moderne, ce qu’il ne fut jamais évidemment. S’il ne s’agit pas de l’accabler, je préviens à l’avance que, à l’instar de Mesrine, j’effacerai tous les messages désireux de le canoniser.

A quelques encablures de ce tombeau repose le bien moins médiatique « poète berger » Ismaël TRIOLAIRE (1872-1958).


Commentaires

Logo de  GRIFFON
LARAGNE-MONTÉGLIN (05) : cimetière de Laragne
mardi 9 avril 2013 à 11h32 - par   GRIFFON

Je suis d’ accord avec vous ...On ne porte pas au pinacle une personne fanatique du Chant de la WAFFEN SS « Les oies sauvages » Repris et chanté à présent par des Ultras Monarchistes animés d’ une haine sans pareille vis à vis de ceux qui ne partagent pas leurs opinions.

Logo de Spiritof76
mardi 1er janvier 2019 à 23h22 - par  Spiritof76

Des ultras monarchistes (?!) qui chantent « Les Oies Sauvages » J’aimerais bien entendre cela... Et puis que l’on me dise ce que c’est qu’un ultra monarchiste. Sans doute une variante de l’ultra droite ou de l’hyper réaction...

Il est assez savoureux de savoir que bien des Waffen SS ont été recyclés dans la Légion étrangère dans l’immédiat après guerre. Mais apparemment, « Les Oies Sauvages » passaient bien mieux au service de la IVème République en Indochine ou même en Algérie.

Logo de cp
mardi 9 avril 2013 à 18h43 - par  cp

A moins qu’il se soit plutôt agi de la bande originale de l’autre film, anglais, « The Great Riviera Bank Robbery », un film plus politique dont protagonistes sont carrément décrits comme des sympathisants des dictatures sud-américaines d’alors.

Logo de cp
mardi 9 avril 2013 à 16h12 - par  cp

L’ambiguïté politique du personnage de Spaggiari est musicalement signifiée dans le film biographique « Les Egouts du Paradis », de José Giovanni (Lui aussi « ambigu » !) par une bande musicale à coloration sud-américaine qui intègre l’hymne allemand d’avant-guerre « Deutschland über alles » joué à la flute andine !

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?