MICHEL juge Pierre (1943-1981)

Cimetière de l’Est de Metz (57)
jeudi 5 janvier 2012
par  Philippe Landru

Juge d’instruction, il fut nommé en 1975 à Marseille, d’abord pour s"occuper d’affaires de mineurs, puis de stupéfiants. En 1977, on lui demanda de remplacer un collègue chargé du grand banditisme mais cet intérim se prolongea et il hérita finalement du poste. Le premier juge d’instruction au tribunal de grande instance de Marseille, nommé par la presse « le justicier », secoua la police marseillaise qu’il ne jugeait pas assez motivée. Il s’opposa au trafic de drogue dans Marseille, alors considérée comme la capitale mondiale de la drogue. Il démantela six laboratoires de transformation de l’héroïne et arrêta 70 trafiquants en sept ans de magistrature.

Il fut abattu par deux tueurs circulant en moto sur le boulevard Michelet à Marseille, devenant ainsi, après le juge Renaud, le deuxième juge assassiné en France sur les ordres de la pègre depuis l’Occupation.


Merci à Marc Owaller pour les photos.


Commentaires

Logo de Olivier Camus
MICHEL juge Pierre (1943-1981)
jeudi 8 mars 2018 à 08h10 - par  Olivier Camus

Bonjour , devant me rendre à Metz dans une dizaine de jours , je souhaite me rendre dans ce cimetière pour voir la tombe du juge MICHEL. Auriez-vous la gentillesse de me dire où elle se trouve dans ce cimetière ? Avec mes sincères remerciements Olivier

Logo de Olivier Camus
vendredi 9 mars 2018 à 10h42 - par  Olivier Camus

Merci infiniment Marc pour votre réponse !

Site web : Réponse
Logo de Marc HO
jeudi 8 mars 2018 à 10h29 - par  Marc HO

Bonjour, recherchez sur internet le numéro de téléphone du cimetière de l’est à Metz, ils sont très acceuillant. Ils vous dirons dans quelle partie du cimetière il se situe. Ce cimetière est assez grand.

Logo de Guillaume FILHON
MICHEL juge Pierre (1943-1981)
mardi 26 juillet 2016 à 09h07 - par  Guillaume FILHON

Merci monsieur le juge. Si nous passons pas Metz, mon fils et moi fleuriront votre tombe.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
MICHEL juge Pierre (1943-1981)
samedi 4 avril 2015 à 12h24 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Je compte 7 noms de personne reposant dans la sépulture familiale du juge Pierre MICHEL.
Comment peut-on inhumer 7 corps dans une tombe aussi étroite ?
A moins que les corps aient été crématisés et qu’ils dorment dans des urnes cinéraires enterrées !

Logo de Marc H
lundi 1er février 2016 à 11h33 - par  Marc H

En réponse à votre commentaire, et messin d’origine, dans la partie du cimetière où est enterré le Juge Michel, ce sont des cavaux, et non des inhumations en pleine terre. Or ce type de caveau est très profond (jusqu’à 6 places en profondeurs), et régulièrement pour ce type de caveaux, les familles font ce que les pompes funèbre appellent une réduction de corps. C’est à dire qu’on met les restes d’un défunt dans un reliquaire qui est entreposé au fond de la sépulture. Dans ce cimetière, c’est une pratique très courante pour les concessions anciennes qui sont toujours entretenues par les familles.

Logo de cp
samedi 4 avril 2015 à 13h35 - par  cp

S’il ne s’agit pas d’un caveau, les cercueils à même la terre se décomposent, si les décès sont éloignés dans le temps, on ne récupère que quelques os, ainsi ai-je fait connaissance avec ceux de mon arrière-grand-père en 1976, il était mort au début des années cinquante, au moment de l’inhumation de ma grand-mère. Les fossoyeurs creusent un peu plus profond si on le demande pour permettre de superposer deux cercueils dont les morts seraient décédés de manière rapprochée. Mon grand-père, quatre ans après, est venu coiffer ma grand-mère, dont le cercueil était encore intact. Aujourd’hui, on pourrait remettre deux autres cercueils à la place, je suppose.

Les noms de la tombe ci-dessus semblent indiquer des décès des années quarante pour les plus vieux. Cela dépend du standing des morts, caveau ou terre nue. Cela dit, une tombe juive du cimetière de Bagneux, à la dalle ouverte un jour de soleil au zénith, m’a permis de voir un invraisemblable empilement de cercueils sur étagères, on n’en voyait pas le fond...

Le sociologue Jean-Didier Urbain, dans un ouvrage consacré aux cimetières, mentionne un caveau de 70 places à celui du Montparnasse, pour une grande famille française.

Logo de BF
MICHEL juge Pierre (1943-1981)
dimanche 21 décembre 2014 à 15h38 - par  BF

Un grand homme, exceptionnel ! Immense admiration.

samedi 4 avril 2015 à 01h22

Bonjour, je viens de visionner le film « La French », et viens de parcourir l’histoire du Juge Michel. Il me permet de croire encore en la justice. Aujourd’hui, la France manque d’homme de cet envergure. Le juge Michel reste un exemple à suivre. J’ai une pensée pour sa famille. C’est un homme qui est mort pour la France. Je suis reconnaissant pour son dévouement. Karim YOUNES