LACOSTE René (Jean René Lacoste : 1904-1996)

cimetière Saint-Joseph de Saint-Jean-de-Luz (64)
lundi 2 janvier 2012
par  Philippe Landru

Champion de tennis français, surnommé le Crocodile,il fut l’un des plus grands joueurs de l’histoire et l’un des « Quatre Mousquetaires » du tennis français qui remportèrent la Coupe Davis pour la France de 1927 à 1932. Il fut le dernier des quatre à survivre, et put ainsi assister à la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983 après une attente de 37 ans et surtout, la victoire française face à l’équipe de Pete Sampras lors de la coupe Davis 1991 après 59 ans d’attente.

En 1933, René Lacoste et André Gillier, le propriétaire et président de la plus grande compagnie française de bonneterie de l’époque, fondent une société pour exploiter la chemise brodée d’un logo que le champion avait créé pour son usage personnel sur les courts de tennis, ainsi qu’un certain nombre d’autres modèles de chemises conçues pour le tennis, le golf et la mer. C’était la première fois, semble-t-il, qu’une marque était visible à l’extérieur d’un vêtement, une idée qui a, depuis, fait son chemin. L’entreprise s’internationalisa en 1952 et se diversifia (parfum...), se développant avec succès dans les produits de sport de haut de gamme. Selon René Lacoste lui-même, l’origine du logo de la marque (un crocodile vert) serait venu d’un pari que lui avait lancé le capitaine de l’équipe de France de tennis lors de la Coupe Davis en 1927 : celui-ci lui aurait promis une valise en crocodile s’il gagnait un match important. Le public américain aurait alors retenu ce surnom, qui « soulignait la ténacité dont [il faisait] preuve sur les courts de tennis, ne lâchant jamais [sa] proie ». C’est Robert George qui lui dessina le crocodile qui devint le symbole de la marque.

René Lacoste était également un inventeur. Parmi ses inventions, on compte notamment, en 1963, la première raquette de tennis en acier : une révolution dans le domaine du tennis qui a mis en cause la suprématie de la raquette en bois et ouvrit la voie aux modèles d’aujourd’hui.

Avec lui repose son épouse, la golfeuse Simone THION de la CHAUME (1908-2001).


Merci à Daniel Carudel pour la photo.


Commentaires