DANOT Serge (1931-1990)

Cimetière de la Bouteillerie de Nantes (44)
jeudi 25 octobre 2012
par  Philippe Landru

Un peu de nostalgie pour beaucoup d’internautes : retour au monde du Bois joli en compagnie de Pollux, Margotte, Zébulon et les autres...

Peintre à l’origine, il s’initia quasiment en autodidacte aux métiers de l’audiovisuel et commença sa carrière d’animateur en réalisant des films publicitaires. C’est au début des années 60 qu’il conçut l’émission pilote du Manège Enchanté, série destinée à la jeunesse. Séduits par le concept, les programmateurs de l’ORTF commandèrent 13 épisodes. Il les réalisa dans son appartement à Malakoff, après ses journées de travail. En 1969, il créa son propre studio dans la chamoiserie paternelle (« La Feuillée ») dans le petit village de Cugand.

Diffusée la première fois le 5 octobre 1964, la série le Manège Enchanté succéda à « Bonne nuit les petits ». Elle fut la première série quotidienne française où les personnages étaient des marionnettes animées image par image (principe du stop motion). Avec plus de 500 épisodes de 5 minutes chacun, cette production Franco-britannique fut diffusée dans plus de soixante pays, des États-Unis au Japon et connut un véritable engouement en Angleterre. Une adaptation cinématographique fut réalisée en 1970 sous le titre de Pollux et le chat bleu.

Serge Danot mourut alors que La Cinq venait de lui passer commande de 120 nouveaux épisodes. Aujourd’hui, l’univers du Bois Joli perdure grâce Martine Danot, sa femme.

Il a été inhumé dans la concession de famille au cimetière de la Bouteillerie (Emplacement X 5-1), en bordure d’allée près du carré millitaire.


Insolite à Nantes. Voici... la nouvelle tombe du créateur de Pollux !


Dépèche de Presseocéan.fr - 25 octobre 2012

C’est au cimetière de la Bouteillerie, près de la gare de Nantes, que repose en paix Serge Danot (1931-1990), le créateur de Pollux et du célèbre Manège Enchanté.

Son épouse, Martine Danot, poursuit l’aventure de ce petit chien aux poils longs qui soufflera ses 50 ans dans deux ans en 2014. Avec son petit accent britannique et son sacré caractère de chien, Pollux n’a pas pris une ride et reste le chien le plus célèbre de la télévision.

Afin de perpétuer la mémoire de son mari, elle a confié le soin à l’artiste-peintre Franck Boisselier (en blouse blanche) de reproduire cet univers merveilleux sur la sépulture de son mari.

JPEG - 31.4 ko
Photo : Xavier Trochu

On les voit ici au pied de cette tombe tout juste installée en compagnie de Freddy Pineau, PDG de l’entreprise vendéenne Funeral-concept et inventeur de ce nouveau concept de tombes en métal.

Ce bel hommage tout en couleur fait désormais sensation auprès des croix grises.


Merci à Guillaume Toursel pour la photo.


Commentaires

Logo de Laëtitia
DANOT Serge (1931-1990)
mardi 28 août 2018 à 16h29 - par  Laëtitia

Bonjour je suis allée cet été voir sa tombe, j’ai été très émue e voir sa tombe, elle est de toute beauté sa femme lui a rendu un très bel hommage, en créant une tombe comme celle ci.

DANOT Serge (1931-1990)
mercredi 26 novembre 2014 à 08h19

Magnifique tombe !
Amusant la bonne bouille de pollux (un vieux copain !) aux côtés de tombes militaires.

Logo de François
DANOT Serge (1931-1990)
mardi 29 novembre 2011 à 21h31 - par  François

Exact ! Désolé, je me suis trompé, j’ai pourtant vu sa tombe !

Logo de François
DANOT Serge (1931-1990)
dimanche 27 novembre 2011 à 19h08 - par  François

Vous semblez oublier dans ce cimetière la tombe du poète René-Guy Cadou (1903-1951) qui n’est pas tout de même un inconnu (carré RR ;14 ;25).

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
dimanche 27 novembre 2011 à 23h16 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@François : L’instituteur-poète René-Guy CADOU, le sublime auteur des « Fusillés de Châteaubriant » et de « Hélène ou le règne végétal » , entre autres, prématurément décédé d’un cancer le 20 mars 1951, est né en 1920 et non en 1903 !

Cordialement et bonne soirée !

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
dimanche 27 novembre 2011 à 22h49 - par  Philippe Landru

Je n’oublie personne : cette fiche est simplement celle de Serge Danot, pas celle du cimetière de la Bouteillerie.