BOUGIVAL (78) : cimetière

Visité en avril 2009
lundi 1er août 2011
par  Philippe Landru

Le petit cimetière de Bougival se présente sous la forme d’une succession de terrasses, les plus contemporaines étant dans la partie haute. Plusieurs célébrités s’y sont faites inhumées, et il contient en outre un certain nombre d’œuvres d’art intéressantes.


Curiosités


- Le buste du docteur Duborgia (qui fut maire de la ville) fut réalisé par Capellaro.
- La Tombe Dusapin est surmontée de plusieurs ornementations contemporaines, dont un totem de pierre et de verre intitulé Une vie brisée réalisé par Gilles Chabrier.
- Françoise Marie Michel (+1850), épouse du conventionnel François Boissy-d’Anglas (qui repose au Père Lachaise), repose dans ce cimetière.
- Quelques bas-reliefs.


Célébrités : les incontournables...


- Guillaume DEPARDIEU


... mais aussi


- L’historien Georges d’AVENEL (1855-1939), qui se consacra principalement à l’histoire économique. Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze.

- L’avocat républicain Eugène DELATTRE (1813-1897), qui fut préfet de Mayenne entre 1870 et 1871. Il fut en outre député de Saint-Denis de 1881 à 1889. Crématisé au Père Lachaise, se restes furent rapportés dans le caveau familial de ce cimetière.

- La très oubliée chanteuse Lucienne DUGARD (Lucienne Gros : 1901- 1968), connue pour être la première à avoir donné sa voix à Blanche-Neige en français (on attribue à tort à E. Celys ce doublage). C’est elle que l’on entend dans le célèbre Un jour, mon prince viendra.

- L’artiste de l’opéra Henri A. JOUBERT (1873-1945).

- Jean NOCHER (Gaston Charon : 1908-1967) : journaliste et un polémiste français, il s’engagea dans la Résistance et fut l’une des figures principales du mouvement dans la Loire. Il débuta sa carrière à la radio publique française peu après la Libération. En 1946, il fut contraint de quitter son poste à cause d’un canular (« Plate-forme 70 ») qui avait affolé les auditeurs, en annonçant l’arrivée d’une catastrophe atomique. Cet épisode marqua le début de son intérêt pour la littérature d’anticipation et pour le danger de la guerre nucléaire qu’il développa par la suite. Gaulliste critique, fermement anticommuniste, il fut député de la Loire de 1951 à 1956. En 1958, il revint dans l’audiovisuel public et tint une chronique quotidienne jusqu’à sa mort. Nocher fut surtout devenu célèbre pour ses séries d’émissions radiophoniques de science-fiction : En direct du futur. Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze.

- Le compositeur Charles ORIEUX (Jean-Gérard Orieux : 1938-2007), qui écrivit pour de nombreux artistes dans les années 70 (Carlos, Georgette Lemaire, Marcel Amont), et qui fut en particulier l’auteur de l’inénarrable Tout nu et tout bronzé.

- Le peintre Georges REGNAULT (1898-1979), qui se considérait comme le « dernier des Impressionnistes ». Bougival tint une grande place dans son œuvre.

- L’écrivain Emile RICHEBOURG (1833-1898), qui connut le succès en tant que feuilletoniste, en particulier dans le Petit journal. La notoriété qu’il connut en son temps est proportionnel à l’oubli dans lequel il se retrouve aujourd’hui. Sa tombe est recouverte d’un buste en bronze.

- Le chansonnier Robert ROCCA (Robert Canevese : 1912-1994), qui se produisit dans plusieurs cabarets parisiens. Avec Jean Valton, il fit les beaux jours du Caveau de la République. Il fut également dans les années 1950-1960, avec son compère Jacques Grello, un des piliers des émissions télévisées satiriques du dimanche La Boîte à sel et Le Grenier de Montmartre, ainsi que de l’émission Le Club des chansonniers sur Radio Luxembourg. Leurs dialogues suggéraient déjà le duo de Jean Yanne et Jacques Martin ou celui des Frères ennemis.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?