91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux

dimanche 8 mai 2011
par  Philippe Landru

De plus en plus de gens, dans toute la France, me demandent s’ils peuvent m’envoyer des photographies de tombeaux provenant des lieux où ils habitent. C’est évidemment formidable car je ne peux pas aller partout, mais ils me demandent alors quelles sont les tombes qui me manquent (pour éviter les doublons). A chaque fois, je suis obligé de faire des listes qui nécessitent d’être régulièrement actualisées.

J’ai donc décidé de faire des fiches « états des lieux » dans lesquelles ne figureront que le patrimoine funéraire que je connais ET dans des lieux que je n’ai pas encore visité. Cela sous-entend deux choses :
- les lieux que j’ai visité n’y figureront pas, mais on pourra les trouver dans la liste des cimetières et lieux d’inhumation visités.
- n’y figure évidemment pas le patrimoine funéraire qui m’est inconnu (mais j’ai régulièrement des visiteurs qui me font part de leur découverte).
- J’ai décidé de ne pas mentionner les cimetières des grandes villes, même si je dispose de documentation sur eux (Rennes, Clermont-Ferrand, Besançon, Nantes...), parce que le patrimoine funéraire y est trop important pour donner lieu à des listes exhaustives.

Les données qui suivent sont issues de sources très variables, venant des bibliographies classiques ou de certains sites. Elles sont plus généralement issues de 25 années de recherches sur les cimetières et de visites souvent systématiques des tombes. Depuis 6 ans, elles sont évidemment complétées par les mises-à-jour que j’effectue dans mes nécrologies, mois après mois, mais aussi par les nombreux messages que je reçois des internautes. On ne saurait donc citer toutes ces sources, mais trois d’entre-elles sont particulièrement précieuses :
- les 4 Guides des tombes d’hommes célèbres de Bertrand Beyern, que tout amateur sérieux connait, et qui constituent la Bible de départ des taphophiles. C’est évidemment un travail précieux et d’une rigueur exemplaire.
- Le Dictionnaire des comédiens français disparus d’Yvan Foucart, connu de tous les cinéphiles, qui est également un travail de grande qualité.
Etant en contact régulier avec ces deux auteurs, je peux régulièrement leur poser des questions ou leur apporter des compléments.
- Dans un autre domaine, le site de l’Ordre de la Libération accorde systématiquement une place au lieu d’inhumation des Compagnons.

Cette liste est évidemment appelée à être compléter, en fonction des nouveaux décès, mais aussi de votre participation. N’hésitez pas à me faire part de vos propres connaissances ou trouvailles, je les ajouterai progressivement sur les articles pour que ces « états des lieux » soient les plus exhaustifs possibles.

Dernier point : le patrimoine funéraire ne se limite pas aux personnalités qui y sont inhumées. Un détail particulièrement étonnant (lieu original d’inhumation, type de tombe, anecdote sur le cimetière, monument commémoratif, ruine...) aura toute sa place dans cette fiche.

Dès lors, si vous voulez m’aider à rendre ce site plus complet, que vous avez du temps et que vous êtes disposé à m’envoyer quelques clichés, vous savez désormais quoi chercher. Merci par avance pour l’ensemble de la communauté.

NB : quand rien n’est indiqué sur le lieu d’inhumation, il faut comprendre qu’il s’agit du cimetière.


ARPAJON


- Le syndicaliste Eugène LAGAUCHE


BONDOUFLE


- Le politicien Francis COMBE


BOURAY-SUR-JUINE


  • cimetière privé
    - Le comte Charles de MONTHOLON

BRÉTIGNY-SUR-ORGE


- Le cultivateur Gabriel CHEVRIER


CHAMPMOTTEUX


  • cimetière
    - Le Compagnon de la Libération Henri GARNIER
  • Eglise
    - Le chancelier Michel de L’HOSPITAL

DRAVEIL


- Le général LEDRU des ESSARTS


ETAMPES


  • Lieu inconnu (incertain)
    - Le violoniste Marie-Alexandre GUÉNIN

ETIOLLES


  • cimetière des Dominicains
    - Le Compagnon de la Libération Jacques SAVEY

- La femme de lettres Marcelle AUCLAIR
- L’architecte Victor AUCLAIR


ÉVRY

(cimetière visité mais manque)


- Le politicien Michel BOSCHER


FLEURY-MÉROGIS


- L’industriel Edmond BARTISSOL


MASSY


  • cimetière de Massy-sud
    - L’écrivain Jean HUREAU

MENNECY


- La chimiste Auguste BÉHAL


MÉROBERT


- Le sociologue Serge THION (+2017)


MONTLHÉRY


  • domaine d’Argenlieu (propriété privée)
    - Le poète Paul FORT
  • cimetière
    - Le poète Pierre BÉARN
    - L’architecte Emile ALLORGE

MORIGNY-CHAMPIGNY


  • Parc de Jeurre
    - L’explorateur LA PÉROUSE (cénotaphe)
    - L’explorateur James COOK (cénotaphe)
  • cimetière
    - Le politicien Nicolas François MOLLIEN

ORSAY


  • lac
    - Le leader fasciste britannique Oswald MOSLEY (cendres dispersées / rien à voir)

ORVEAU


- Le réalisateur Roger KAHANE


LE PLESSIS-PÂTÉ


- L’administrateur Achile LIBÉRAL TREILHARD


QUINCY-SOUS-SÉNART


- L’écrivain Jacques DEVAL


SACLAS


- Le syndicaliste Victor GRUIFFUELHES
- Le résistant et politicien Serge LEFRANC


SAINT-GERMAIN-LES-CORBEIL


- L’industriel Aimé Stanislas DARBLAY


VAUGRIGNEUSE


  • Eglise (fermée lors de ma venue)
    - Le médecin Jean HÉROARD

VERRIÈRES-LE-BUISSON


  • parc du château
    - L’écrivaine Louise de VILMORIN

VIGNEUX-SUR-SEINE


- cimetière


VIRY-CHATILLON


- La comédienne Germaine KERJEAN


Commentaires

Logo de cp
91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
vendredi 11 janvier 2019 à 00h20 - par  cp

On se demanderait bien qui est ce « Edmund Jude Naughton » 1926-2013 si n’était pas mentionné sur sa stèle « Ecrivain américain » dans le petit cimetière de Ballainvilliers, où sa tombe semble à part. Naughton doit une fière chandelle à son compatriote Robert Altman qui adapta à l’écran un de ses livres, un western lugubre et maussade intitulé « John McCabe », avec Warren Beatty et sa fiancée d’alors Julie Christie. Il serait audacieux d’imaginer une amourette entre Maria Pacôme, la plus célèbre des ballainvilloises morte il y a peu, et Naughton, vu que l’homosexualité du personnage serait l’explication de sa venue en Europe, dans le contexte éradicateur du maccarthysme, ce qui est paradoxal car un nommé Roy Cohn , un avocat ambitieux et infernal, menait la danse persécutrice, tout en squattant les orgies unisexes, et qu’il mourut... Du sida. On ne sait pas grand chose sur Naughton, ni où il vécu, ni son rapport à Ballainvilliers, rien ne mentionne cette présence nulle part...

Logo de cp
91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
jeudi 21 juin 2018 à 00h12 - par  cp

A la veille d’une rencontre décisive de jeu de balle au pied opposant la France au Pérou à Ekaterinbourg en Russie, il y en a un qui repose d’un sommeil éternel au fin fond de l’Essonne que l’évocation de ce nom aurait fait frémir tant ce lieu a marqué sa famille.

Constantin Melnik (1927-2014) est enterré à Chalou-Moulineux, bled qui se mérite si on veut en trouver le cimetière ! C’est à Ekaterinbourg que le dernier tsar de Russie fut exécuté ainsi que sa famille, et aussi le médecin de la famille impériale, le docteur Botnik, dont une fille échappera aux aléas tragiques de l’histoire en se réfugiant en France, où elle aura un fils, Constantin Melnik.
C’est à ce brillant major de l’IEP que Michel Debré premier ministre confiera la haute main pour coordonner les services secrets durant la guerre d’Algérie. Il n’était pas vraiment gaulliste, ce qui lui permettra d’écrire des livres très intéressants sur la partie opaque de l’épopée finissante du Général. Le « Canard Enchaîné » divulguera son surnom : « Le SDECE tartare »…
Retiré du « Grand Jeu » (Ainsi on nomme les activités d’espionnage dans ce milieu trouble) il sera éditeur et pariera, en l’initiant, sur un jeune écrivain, para défroqué, Gilles Perrault, qui écriera le génial « Dossier 51 », vertigineux exercice épistolaire dont Michel Deville fera le plus grand film d’espionnage français.

Je pensais imparable un détail pour vite trouver la sépulture, et j’ai vu juste : Une grande croix orthodoxe à Chalou-Moulineux, ça détonne ! La mère de Melnik repose à Sainte-Geneviève-des-Bois, ce qui est d’un banal pour une russe…

Logo de cp
91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
dimanche 4 octobre 2015 à 18h26 - par  cp

Vient de disparaître le saxophoniste Phil Woods (Célèbre pour le grand public par son solo dans « Just a way you are » quand il accompagna Billy Joel), qui avait épousé la veuve de Charlie Parker, laquelle a fini ses jours à Champmotteux. Chan Parker était interprétée par Diane Venora dans le « Bird » de Clint Eastwood, la biographie filmée de Parker. Certaines biographies indiquent sa mort à Etampe. P’têt inhumée là où elle résidait ?...

Logo de cp
91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
lundi 9 juillet 2012 à 18h10 - par  cp

L’ancien journaliste de l’Equipe, essayeur et chroniqueur automobile, Roger Jonquet est mort le 17 juin et repose au (vieux ?) cimetière de Mennecy.

91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
mardi 6 septembre 2011 à 12h26

La tombe de la comédienne Germaine Kerjean a été reprise, hélas.

H. Lallmant

Logo de Chantal
91 - Le patrimoine funéraire de L’Essonne : état des lieux
mardi 10 mai 2011 à 08h40 - par  Chantal

Vous n’indiquez rien sur le cimetière de Sainte Geneviève des Bois, est ce par manque d’information ou d’un oubli, merci de me renseigner

mardi 10 mai 2011 à 10h58

Ni l’un, ni l’autre. Le cimetière a été fait plusieurs fois. Je possède toutes les photos mais l’article reste, qui est long, reste à finir. J’ai indiqué dans l’entête qu’il est nécessaire de consulter à la fois l’état des lieux et l’article « liste des lieux d’inhumation visité ». Si un cimetière n’apparaît dans aucune des listes, c’est que je n’ai pas connaissance d’un intérêt particulier du lieu (ce qui ne signifie évidemment pas qu’il en soit dépourvu).

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?