MUDAISON (34) : cimetière

lundi 11 avril 2011
par  Philippe Landru

C’est dans le cimetière de Mudaison que repose la sculptrice Germaine RICHIER (1904-1959). Après avoir fait ses études à l’Ecole des beaux-arts de Montpellier (1922-1925) dans l’atelier de Guigues, ancien praticien de Rodin, elle s’installa à Paris et devint l’élève d’Antoine Bourdelle jusqu’en 1929, année où elle épousa le sculpteur Otto Banninger. C’est à partir de 1940 que l’artiste traduisit dans son travail son malaise devant la guerre et sa vision tragique d’une société en décomposition : Germaine Richier façonna alors des hommes et des animaux effrayants et pétrifiés, des créatures fantastiques. Dès l’immédiat après-guerre, Germaine Richier exposa dans des galeries, des biennales ou des salons, expositions collectives, expositions personnelles, en France ou à l’étranger (Suisse, Angleterre, Pays-Bas, Italie, Chili, etc.). En 1950, son « Christ crucifié », métaphore de toutes les tourmentes, fit scandale lors de son accrochage dans le choeur de l’église du plateau d’Assy (Haute-Savoie, France). Elle fut également une illustratrice.

Sa tombe est ornée de l’une de ses oeuvres.


Merci à Bernadette Bessodes pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?