MONTHOU-SUR-CHER (41) : cimetière

visité en décembre 2010
vendredi 21 janvier 2011
par  Philippe Landru

On aura très vite fait le tour du petit cimetière de Monthou, sans intérêt pour ne plus posséder aucune tombe ancienne.

C’est ici que repose un Compagnon de la Libération : Raymond MASSIET (Raymond de KEGUELIN, marquis de Rozières : 1908-1995).

Né dans une famille royaliste, il était lui-même membre de l’Action française et Camelot du roi. Fondateur en 1935 à Paris, à 27 ans, de l’école privé des cours Frédéric Le Play, il entra tôt dans la Résistance et se servit des locaux de son école pour recruter des groupes de résistants qui jouèrent un rôle essentiel dans la libération de Paris. Lors de l’insurrection de la capitale, il fit occuper par ses hommes les locaux de Paris Soir qui servirent à imprimer la presse de la Résistance.

Il s’engagea après la guerre dans le combat pour l’Algérie française, entra dans la clandestinité avant d’être arrêté en 1962 et emprisonné à Fresnes. Il se retira ensuite dans son château hôtel de Gué Péan à Monthou-sur-Cher.


Commentaires

MONTHOU-SUR-CHER (41) : cimetière ancien et « moderne »
mardi 11 mars 2014 à 17h52

Erreur : ce cimetière est le deuxième de cette commune. L’ancien cimetière existe toujours : il est à l’intérieur du bourg sur la route de Contres.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?