HAZA Ofra (1957-2000)

cimetière de Yarkon de Tel-Aviv – Israël
vendredi 1er janvier 2010
par  Philippe Landru

Chanteuse israélienne d’origine yéménite, elle fut désignée comme représentante de son pays lors du concours Eurovision de l’année 1983.

Ce passage (où elle remporta la seconde place) dynamisa sa reconnaissance musicale en Israël mais permit aussi d’étendre sa notoriété à l’étranger. Cependant, il fallut attendre 1985 et l’alliance musicale entre des arrangements pop, de la musique traditionnelle et des chants religieux (textes du rabbin Shalom Shabazi du XVIIe siècle), sur l’album Yemenite songs, pour assister à une véritable consécration internationale. Le titre Im Nin’alu, qui en était issu, fut un énorme succès dans toute l’Europe.

Elle collabora par la suite à de nombreux albums de musiques électroniques, ainsi qu’à plusieurs bandes musicales pour le cinéma (La Reine Margot, Le Prince d’Égypte...).

Elle mourut prématurément des suites du SIDA.



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique