Poster un commentaire à la suite de l’article...

vendredi 20 novembre 2009
par  Philippe Landru

Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?

Très souvent, on me pose la question : d’où vous vient ce goût pour les cimetières ? Le fait que vous y passiez tant de temps ? Je suis toujours gêné d’y répondre, non pas par pudeur, mais parce que cette question génère des réponses complexes, multiples, complémentaires. Ce petit article a pour but d’en (...)

En réponse à...

Logo de Valérie CHAMBON
samedi 11 février 2017 à 12h26 - par  Valérie CHAMBON

J’ai découvert votre site aujourd’hui, je viens de lire votre article Pourquoi s’intéresser aux cimetières et lu quelques commentaires et je découvre avec émerveillement que je ne suis pas une extra-terrestre parce que j’aime les cimetières.
Toute petite, j’allais très souvent au cimetière La Paillette à Libourne avec ma grand-mère. Pendant qu’elle se recueillait devant le caveau familial, je parcourais les allées, je regardais les noms, les dates, les photos. J’avais de la peine pour les défunts dont la tombe ne comportait ni plaque ni fleurs et je « volais » des pots de fleurs sur les tombes qui en avaient à profusion pour fleurir les monuments nus.
Puis j’ai été responsable de la gestion d’un service cimetières dans une grande ville. Je n’ai jamais autant aimé un travail. Toutes les concessions étaient représentées par une fiche cartonnée individuelle ainsi que par des vieux registres. La gestion n’était pas informatisée. Tous les ans, je relevais les noms des concessions arrivées à échéance et j’essayais de trouver les héritiers pour qu’ils puissent avoir la possibilité de renouveler la concession avant que l’emplacement ne soit repris par la Ville. C’était un vrai jeu de piste, je cherchais pendant des heures sur internet les noms, les adresses et téléphones des héritiers potentiels. Quand je trouvais et que la concession était renouvelée, cela me rendait heureuse. C’est peut-être absurde pours certains mais j’aimais ça. J’ai quitté cet emploi avec beaucoup de regrets, changé de région. Je cherche régulièrement les offres d’emploi pour refaire la même chose mais je ne trouve rien...
Je continue à arpenter les cimetières. Je n’en parle à personne car dans ma famille, avec mes collègues, mes amis, personne ne partage ma passion et la mort c’est tabou...
Merci pour ce magnifique site.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite